vendredi 10 août 2012

LA FEMME ET LES ISLAMISTES

Article paru dans : 
Kapitalis
Afrique-Asie
Forum Algérie

" Le problème du tiers monde, n'est ni le communisme ni le capitalisme; 
c'est celui de la sexualité " 
Franz Fanon

Depuis quelques temps, une profusion de vidéos circulent sur Facebook avec souvent des commentaires sur la condition de la femme en Arabie Saoudite, en Afghanistan, au Pakistan …..pays soumis au salafisme wahhabite saoudien, qui laissent dubitatif sur le sort que lui réservent les hommes, toujours au nom d’Allah nous disent-ils. Et quand on sait que Ghannouchi et ses hommes, tous Frères musulmans adeptes du wahhabisme, prennent l’Arabie et le Qatar pour modèles pour la Tunisie, deux pays wahhabites régis par la chariâa, on ne peut que s’inquiéter du sort qu’ils réservent aux tunisiennes.

Quelques exemples des relations bizarres de l'homme à la femme selon le salafisme wahhabite :
- Légalisation de la pédophilie, puisque le mariage des gamines parfois dés l’âge de 5 ans est possible, sous condition d’acceptation par le père, précise l’imam cathodique. Hypocrisie doublée de sadisme, comme si la gamine pouvait savoir le viol qui l’attend et que le père sait parfaitement. 
Un autre décrétera "halal" les rapports sexuels avec les femmes ... dés l'âge de trois ans, précise-t-il, pas avant !
- La polygamie : Ghannouchi veut la rétablir pour permettre aux femmes qui arrivent parfois à la quarantaine sans s'être mariées de trouver un mari à partager et aux veuves pour qu'elles ne demeurent pas seules et qu'elles ne tombent pas dans la débauche ... Ce qui résoudrait par la même, la baisse de natalité qui touche la Tunisie selon ce pseudo sociologue ! Hypocritement il reconnaît que seuls les riches peuvent bénéficier de cette polygamie, puisque les célibataires désargentés et souvent au chômage ne peuvent même pas bénéficier d'un quart de femme, dit-il goguenard. S'il y tient tant, serait-ce pour régulariser sa propre situation puisqu'en plus de la tunisienne qui vivait avec lui à Londres, son ami un cheikh au Soudan lui a donné sa propre fille pour sceller la rencontre de ces deux grands esprits !
- Légalisation de l'esclavage sexuel : par des Imams visiblement machos, stupides et ignares quand ils rappellent les devoirs de la femme envers son mari. Puisqu'elle doit se tenir toujours disponible pour le plaisir de monsieur ! Si l'envie de copuler le prenait, elle doit tout lâcher pour le satisfaire. Sinon elle est justiciable de violence en cas de non exécution ... et le mari est dans son droit de la battre, affirme un autre prédicateur !  
- La femme et le travail : Ghannouchi dit que les femmes ne doivent pas travailler, pour libérer des postes de travail pour les hommes; et doivent se consacrer à la procréation et à l’éducation des enfants ... Ce qui résoudrait le chômage des hommes et le problème de la dénatalité, selon ce pseudo-sociologue.
- La légalisation de la prostitution : Le mariage pour le plaisir ou « zaouaj el moutâa » !  Le gouvernement iranien vient d'autoriser et de généraliser le mariage de plaisir. Une journée par semaine les hommes qui le désirent pourront recourir à cette prostitution légalisée sous couvert de religion en contractant un mariage bidon juste pour le plaisir sexuel. C’est pour faire baisser les abus sexuels selon les ayatollahs qui ont légiféré sur cette question ! Hypocrisie.
Le mariage pour le plaisir ou "zaouaj el moutâa", était une trouvaille des législateurs du moyen âge pour assurer une paternité aux enfants bâtards qui naissaient des relations hors mariage dans des sociétés patriarcales. A notre époque ce n’est que pure hypocrisie que de légaliser et officialiser la prostitution, que bon nombre de riches d'Aabie pratiquent au Yémen, en Egypte, au Maroc, en Tunisie ... profitant de la misére de familles disposées à vendre leurs filles !
- La répudiation : il suffit à l'homme de dire à sa femme trois fois "je te divorce" devant témoins, pour que le divorce soit effectif au tort de la femme. 
- Le droit de cuissage : La femme au travail est considérée comme une tentation permanente pour les hommes : une récente fatoua l’autorise à accorder ses charmes à son supérieur hiérarchique ! Les cheikhs d’el Azhar ont pondu cette fatoua parce que la femme au travail, au contact de l'homme, constitue une tentation permanente pour lui. C'est pourquoi "ils" légalisent son rapport sexuel avec son chef hiérarchique, ce qui valide son "péché" auprès de son mari pour ne pas avoir à divorcer puisque c'est « halal » (licite). 
Objectif : diminuer les demandes de divorce ! 
La belle hypocrisie !
- Le droit à la réclusion : Le désir de certains hommes de renfermer les femmes aux foyers, sinon de les voiler entièrement pour les soustraire aux tentations sexuelles et aux regards concupiscents des hommes, est autorisé par les imams qui y voient un droit absolu de l'homme sur sa "chose".
Des obsédés sexuels !
- Légalisation de la violence : Le droit de "corriger" sa femme. Un cheikh donnait même des conseils au mari pour procéder par palier à la correction de son épouse. S'il doit la battre, qu'il évite de la défigurer, conseille-t-il cyniquement !   
- Légalisation de la violence physique : il faut battre la femme comme du bétail, préconisent certains pseudo imams !
- Légalisation du viol : La violence avec laquelle les sympathisants salafistes d'Ennahdha vont de ville en ville en Tunisie pour agresser les femmes non voilées dans les rues, leur intimant l'ordre de se voiler. 
Par la violence et la terreur, ils y parviennent ! Allant jusqu’à inciter au viol de celles qui refuseraient de se voiler, puisqu’il devient « halal » (licite, permis…), leur dit-on, de les violer ! 
- Le corps de la femme déclaré honteux : Le voile d’abord et maintenant la burqa et le niqab : il n'est écrit nulle part qu'il faille à la femme de s'accoutrer de la sorte pour être une bonne musulmane.... l’idée de couvrir la femme est apparue depuis que certains ont déclaré son corps « awra » (honteux) et donc qu’il lui faut le couvrir entièrement.
- La lapidation des femmes jusqu’à ce que mort s’en suive : châtiment suprême réservé aux fautes graves telle que l’adultère. Insoutenable scène filmée de bout en bout montrant la hargne des hommes qui s'acharnent sur une jeune fille. La haine et la violence qu'ils y mettent est à la hauteur de leur frustration de mâles en rut privés de satisfaire leur désir bestial ! On y voit une délectation morbide à meurtrir le corps d'une femme convoitée mais qu'ils ne pouvaient posséder.
- Les crimes d’honneur autorisés, voir encouragés, dont sont victimes les femmes. Où des fois il revient au fils de tuer sa mère pour adultère ou ce qui est supposé comme tel, comme un regard porté sur un autre homme que le sien, pour laver l’honneur de la famille ! 
- L'inceste sur les fillettes : Même la relation de la fille à son père est suspectée d'inceste par ces barbus  !
Ils recommandent qu'elle ne doive pas s'isoler avec son père et conseillent la présence de la mère ou de la fratrie ... 
Décidément ces barbus sont obsédés du sexe !
- La femme inapte au savoir : Que dire de l’affirmation répétée des Cheikh et des imams que le savoir doit être réservé aux hommes uniquement, car les femmes sont naturellement idiotes, donc hermétiques à tout savoir !
- Un autre imam rassure les nécrophiles, puisqu’il leur autorise des relations sexuelles avec leur épouse morte, mais pas au-delà de 6 h après son décès, précise-t-il !
L'origine du monde de Gustave Courbet  
résumant bien l'obsession des obscurantistes, 
pseudo imam, pseudo cheikhs et autres prédicateurs wahhabites que 
déverse Ghannouchi sur la Tunisie !

Qui sont-ils ces imams si sentencieux envers les femmes pour les vouer aux gémonies de l’enfer sur terre ? Pourquoi tant de mépris et de haine envers elles ?
Quand on voit la pratique chez les adeptes du wahabisme, on y décèle des pratiques prises ou inspirées du chiisme. Les wahhabites en sont-ils conscients ? Plus encore, les nouvellement convertis au wahabisme le savent-ils ?
Lors de ses déplacements en pays chiite, le jeune Mohammed Abdelwahhab a du être impressionné par certaines de leur pratiques « spectaculaires » et ostentatoires, marque de leur foi « profonde », pensait-il, pour leur emprunter certaines idées et certaines de leurs pratiques.

Si la condition de la femme chez les chiites est ce qu’elle est, c'est-à-dire exécrable ; elle le doit à l’Imam Ali gendre du prophète Mohammad dont les discours sont considérés aussi sacrés que les hadiths du prophète ou le coran lui-même ; lui-même étant considéré comme un « guide impeccable » (ma‘sûm), donc infaillible ! 

Or que dit Ali des femmes ? :
- Il met en garde les hommes contre les femmes et leur pouvoir de nuisance !
- Il demande aux hommes de se méfier même de la plus pieuse d’entre elles !
- Il recommande aux hommes de ne rien leur accorder, même pas le meilleur, pour les dégoûter du pire !
- Il interdit aux hommes de les consulter ou de les écouter !
- Il déconseille toute obéissance aux femmes, car elles sont à l’origine de toutes les catastrophes que les hommes ont connues !
- Même si les recommandations qu’elles pourraient donner aux hommes semblent bonnes, ils ne faut pas leur donner le loisir de croire qu’elles aient eu une quelconque influence, dit-il ; pour qu’elles ne croient pas que les hommes leur obéissent; pour les soustraire à leur emprise !

Ce qui explique tous les interdits que décréteront pour les femmes, l'imam Abdelwahhab et tous ceux qui le suivront, en multipliant les "haram" (illicites, interdits, …) à leur encontre par des "fatouas" (lois religieuses), frisant le ridicules et souvent révélatrices de leurs propre frustrations et leurs complexes envers les femmes ... comme le font les imams chiites avec les femmes chiites ! D’où leur conditions sociales inhumaines parmi ces peuples !

Il y aura même une surenchère quand au corps de la femme pour savoir quelles parties en sont honteuses « awra ». Pour certains, c’est simple : le corps de la femme est entièrement honteux « awra », et comme tel, il doit être caché sous les voiles et les burqa sous peine de péché (haram)  suivant en cela Abou Hourayra, qui avait décrété de couvrir entièrement les femmes parce que tout leur corps, de la tête au pied, est une "awra" (disgracieux, honteux !), ne lui permettant qu'un trou dans son voile au niveau de l'oeil gauche pour voir !

C'est aux hommes d'apprendre à contrôler leurs pulsions plutôt que d'infliger aux femmes des accoutrements pour les soustraire à leurs tentations et leurs pulsions sexuelles.
Ils doivent respecter la femme et son intégrité. C'est aussi çà que d'être civilisé.

Ces Oulémas (Ayatollah, Imam, Cheikh...), autoproclamés "commentateurs d’essence divine" du Coran, devenus pseudo-sociologues souvent, se torturent l'esprit et torturent le Coran pour lui faire dire leurs pseudo-solutions aux problèmes sociétaux, révélatrices de leurs propre complexes vis-à-vis des femmes et de leurs frustrations sexuelles. Ils cherchent par tous les moyens comment conserver un control sur la femme et sur son corps pour leur plaisir de domination en la réduisant à sa fonction primaire animale en s'appropriant sa matrice : pour leur plaisir sexuel et pour leur assurer une descendance ! 
La réduisant à une femme-objet, ni plus ni moins !

Oublient-ils tous ces pseudos imams, ou font-ils semblant d’oublier, ce qu’étaient les rapports du prophète Mohammad avec ses femmes et la place que tenaient certaines d’entre elles en estime et en considération pour leur intelligence, leur clairvoyance et leur courage dont le prophète lui-même leur rendait grâce, lui qui souvent les consultait et suivait les conseils qu’elles lui donnaient ?

Les hommes sunnites qui ont choisi de suivre le gendre plutôt que le prophète lui-même dans ses relations aux femmes, ne commettent-ils pas un sacrilège de nier à la femme son statut social que l’islam et le prophète lui ont accordé ?
Si l’islam l’avait soustraite à la mise à mort en interdisant la pratique d’enterrement vivantes des nouveau-nées, pourquoi s’acharnement-ils encore sur elle pour l’enterrer vivante en transformant sa vie en enfer ? N’auraient-ils pas un complexe vis-à-vis des femmes pour admettre une telle hérésie de leur nier ce que le prophète lui-même leur avait accordé ?

Beaucoup vont dire que les exemples cités sont exagérés et qu’ils n’arriveront jamais en Tunisie. Certes le peuple tunisien est trop évolué pour admettre de telles fadaises, mais cela durera-t-il ? Puisque Ghannouchi et ses hommes veulent vraiment transformer complètement la société.
Or l’obscurantisme produit de l’obscurantisme en une génération ! C’est ce qui s’est produit au Pakistan, en Iran, en Afghanistan … et est entrain de se produire en Algérie !

Derrière les paroles apaisantes et modérées de Ghannouchi, il y a en réalité, et nous en avons vu maint exemples, un double langage. Ce n’est que de la stratégie des Frères musulmans qui consiste à effrayer le moins possible pour parvenir à ses fins : la transformation de la société tunisienne en une société saoudienne bis par la diffusion du  wahhabisme !
Ghannouchi et ses adeptes n’avaient-ils pas, avant d’être élus, accepté l’égalité des hommes et des femmes, n’avaient-ils pas garantis que l’on ne reviendrait pas sur les acquis des femmes, et que l’état restera un état civil ? « Son programme s’engage à protéger les acquis de la femme, à assurer l’égalité des chances entre l’homme et la femme pour l’occupation des postes de responsabilités administratives et politiques, à protéger la liberté de la femme contre toute imposition de style vestimentaire, à rompre avec toutes les formes de discrimination et de violence infligées aux femmes etc. » 

Or il est clair qu’ils veulent imposer un retour en arrière, en déclarant les femmes inaptes à la présidence du pays et complémentaire de l’homme ; et en sous main grâce à la milice salafiste, ils « exhortent » les femmes à se voiler par l’intimidation et par la violence … essayant toujours de revenir à la chariâa qu’ils veulent appliquer d’une manière ou d’une autre, depuis le début; puisque c’est leur unique programme !
Et ce n’est qu’un début !

Le danger qui nous guette aujourd’hui vient du salafisme wahhabite, qui est passéisme, médiévisme et marche à reculons, même s’il se camoufle et ne joue pas carte sur table, nous dit le Pr Mohamed Talbi. Ghannouchi et son parti Ennahdha imposeront tôt ou tard ces dérives aux tunisiennes, révélatrices de leurs propres frustrations et de leurs complexes envers elles.

Pour tous ces pseudos Oulémas, la solution n’est pas dans le Coran … mais bien chez un psychiatre ou dans un asile de fou !!!

Et si le remède à ces névroses, source de perversités, se trouvait dans l'éducation des jeunes dés le lycée ? Car pour apprendre à respecter la femme et son corps, il n'y a pas mieux que de donner des cours de sexualité aux lycéens pour démystifier ce qui plus tard deviendra pour eux source de frustration et de violence pour les femmes.        
Les hommes deviendront civilisés quand leur éducation leur permettra de contrôler leurs pulsions prédatrices en présence des femmes et leurs pulsions sexuelles pour ne pas dire bestiales.

Or les tunisiennes fêtent le 13 août le Code du Statut Personnel, une victoire pour elles sur l’obscurantisme que vivaient leurs aïeules !
Statut qui a libéré la femme et lui a redonné sa dignité ! Mais statut que Ghannouchi et ses hommes remettent en cause pour la ramener aux conditions d’existence d’avant l’indépendance.
Les tunisiennes ont-elles fait leur révolution pour ce retour en arrière ? N’ont-elles pas scandé elles aussi : LIBERTE, DIGNITE et TRAVAIL comme tous les tunisiens qui se sont mobilisés pour dégager leur oppresseur ? Vont-elles laisser s’installer un nouveau oppresseur ? A elles et aux tunisiens éclairés de rester vigilants pour conserver tous les acquis bourguibiens… et d’en rajouter, et non d’en soustraire ! Car toute régression qui toucherait la femme, toucherait la société entière !

Ce n’est pas parce que l’Arabie Saoudite et le Qatar souhaitent coloniser religieusement la Tunisie par la diffusion du wahabisme, avec la bénédiction de deux idéologues rêveurs Ghannouchi et Marzougui, que les Tunisiens doivent abandonner le malékisme qui a façonné leur identité tunisienne depuis des siècles pour adopter les imbécillités de ces obscurantistes.

Rachid Barnat

25 commentaires:

  1. Les wahhabites bien que sunnites, ont choisi délibérément de copier les chiites et de suivre les « préceptes » d’Ali gendre du prophéte plustôt que de respecter les recommandations du prophète lui-même !
    Le sacrilége n’est-il pas là ???

    Les tunisiens, sunnites malékites dans leur immense majorité, vont-ils se laisser convertir par Ghannouchi au wahhabisme de ses amis qataris et saoudiens ?

    Il ne faut pas toucher aux acquis de la femme tunisiennes, car si la tunisienne régresse, c'est toute la société tunisienne qui régressera !

    RépondreSupprimer
  2. Le gourou Ghannouchi, maître à penser d’Ennahda trahi par ses écrits !

    Dans son livre « La femme dans le Coran et le vécu des musulmans », publié en 2011, p.70 à 72, nous donne le fin fond de la pensée islamiste au sujet de la femme.
    Le texte, qui attribue au bourguibisme tous les défauts et notamment le dévergondage et les mœurs dissolues, affirme que pour redresser la barre et sauver le pays du stupre, le courant islamiste :
    - « s’oppose avec force au travail féminin hors du foyer et à la mixité dans les établissements d’éducation ». Pour faire bonne mesure, - il prône la polygamie –« un devoir religieux et non un remède exceptionnel » tient-il à souligner.
    - il incite les femmes « à refuser toute relation avec les hommes hormis ceux avec lesquels elle a un lien de parenté ou son époux » - Plus étonnant encore - cerise sur le gâteau - « il encourage les femmes à se satisfaire du minimum d’éducation ». Donc à laisser des talents en friche !

    Théologiens et adeptes des discussions byzantines se voient ainsi offrir un vaste champ de discussions, d’arguties et de répliques dignes du Molière des « Femmes savantes » ou de « Tartuffe »car le texte évoque, pêle-mêle, la position des religieux, s’agissant de la femme, surles habits-amples ou serrés- la question du maquillage, du parfum, de l’épilation ou celle de serrer la main à un étranger ou de montrer ses talons pour une femme.
    Par-dessus tout, il semble qu’il faille toujours restreindre au maximum les relations entre la femme et l’homme « même si ce dernier est un ancien condisciple, fut-il musulman, que l’on voit « en public »et avec lequel « il ne faut parler que sérieusement, toute plaisanterie étant bannie. »
    Comme on le voit, dans les questions soulevées, seul manque à l’appel le sexe des anges !

    Pourtant, le 31 juillet 2012, dans un journal local, M. Rached Ghannouchi, la main sur le cœur clamait : « Il n’appartient pas à l’Etat d’imposer un mode particulier de se vêtir, de se nourrir, de consommer des boissons ou de suivre des coutumes. »

    http://www.leaders.com.tn/article/qu-il-est-instructif-de-lire-les-oeuvres-de-m-rached-ghannouchi?id=9080

    Les tunisiennes apprécieront !

    RépondreSupprimer
  3. L'HYPOCRISIE DES ISLAMISTES N'A PAS DE LIMITE !

    Puisqu'ils ont pondu une fatoua pour protéger les enfants ...
    autorisant le père à épouser sa fille adoptive !
    Toutes ces conneries se font au nom d'Allah ... évidemment !!

    Quand on sait que le livre de chevet de Khomeini est celui de Sayid Qotb celui qui a mis en musique l'idéologie de Hassan al Banna fondateur des frères musulmans, dont la doctrine se base sur le wahhabisme; on peut que conclure que tous les islamistes chiites ou sunnites sont fondamentalement des wahhabites !
    Les noms qu'ils prennent ne sont que pour brouiller les pistes : Al Qaïda, Ennour, Frères musulmans, Salafistes, Takfiristes, Ansar Chariaa ....

    http://www.express.be/joker/fr/world/le-parlement-iranien-approuve-une-loi-qui-permet-aux-hommes-de-se-marier-avec-leur-fille-adoptive-des-quelle-a-atteint-lage-de-13-ans/196606.htm

    RépondreSupprimer
  4. 13 Août : A L'OCCASION DE LA FÊTE DE LA FEMME EN TUNISIE ...

    Watania (TV nationale) passe un docu-fiction où il est rappelé la règle innovante à son époque et unique dans le monde "arabo musulman", dite la loi kairouanaise, qui interdit la polygamie dans le contrat de mariage.

    Le contrat de mariage dit "kairouanais", spécifie que l'homme ne peut épouser d'autres femmes sans le consentement de son épouse.
    L'épouse selon ce contrat, peut demander le divorce si son mari lui impose contre son gré une autre femme; charge à lui de subvenir à ses besoins après le divorce !

    Ce que Bourguiba rétablira le 13 août 1956 en promulguant le Code du Statut Personnel ... qui sera à son tour unique dans le monde dit "arabo musulman" !

    Depuis, cette date est devenue en Tunisie la "Fête de la femme" : tout un symbole ... auquel tentent de s'attaquer les frères musulmans nahdhaouis !

    Bonne fête aux "haraier tounes", les femmes libres de la Tunisie !!

    RépondreSupprimer
  5. TOUT L' "IJITIHAD" (Exégèse) DURANT 14 SIÈCLES N'A ÉTÉ QU'UN "IJTIHAD" DE JUSTIFICATION DES ASPECTS NÉGATIFS DU PROPHÈTE ... ET NON INTELLECTUEL !

    Rachid Almarabi dans son émission « Soual Jari' » (question audacieuse), sur la chaîne télévisée « Al Hayat », explique clairement comment les islamistes (Daech, Bokoharam, al Qaïda, ... ) n'inventent rien : leurs pratiques qui semblent choquer le monde et fait dire à Obama qu'ils ne sont pas musulmans, leur viennent des pratiques du prophète lui-même qu'ils prennent pour exemple et dont ils érigent la sunna (sommes de ses faits et gestes), comme sacrées et modèles pour les "vrais" musulmans !

    Même la "sunna" '(faits et gestes du prophète) est enjolivée au point de lui adjoindre des histoires inventées sur le compte du prophète juste pour en donner une belle image !

    Très intéressant !

    NB : Témoignage bouleversant d'un irakien chrétien dont les filles ont été kidnappées par DAECH !

    https://www.youtube.com/watch?v=8zcNty9Pnu4&feature=youtu.be

    RépondreSupprimer
  6. LE LIEN DOGMATIQUE DANS L'ISLAM, ENTRE GUERRE ET SEXE !
    Où les femmes sont un butin de guerre, pouvant être enlevées, violées, réduites en esclavage ...

    Rachid Almarabi : Tout l'ijtihad (l’exégèse) durant 14 siècles n'a été que pour justifier les exactions du prophète Mohammad et non pour un travail intellectuel constructif pour faire progresser la oumma des musulmans !

    Rachid Almarabi dans son émission « Soual Jari' » (question audacieuse), sur la chaîne télévisée « Al Hayat », explique clairement comment les islamistes (Daech, Bokoharam, al Qaïda, ... ) n'inventent rien : leurs pratiques qui semblent choquer le monde et fait dire à Obama qu'ils ne sont pas musulmans, leur viennent des pratiques du prophète lui-même qu'ils prennent pour exemple et dont ils érigent la sunna (sommes de ses faits et gestes), comme sacrée et modèle pour les "vrais" musulmans !

    Pratiques remises en vogue par le wahhabisme, que prônent les pétromonarques, les amis d'Obama, avec à leur tête les Ibn Saoud !

    Même la "sunna" '(faits et gestes du prophète) est enjolivée au point de lui adjoindre des histoires inventées juste pour donner une belle image du prophète !

    Très intéressant !

    https://www.youtube.com/watch?v=8zcNty9Pnu4&feature=youtu.be


    RépondreSupprimer
  7. LES FEMMES MUSULMANES SE LEURRENT D'UN "FÉMINISME MUSULMAN" ANTINOMIQUE AVEC L'ISLAM !

    C'est comme si des esclaves admettraient l'esclavage, en refusant son abolition militeraient juste pour améliorer leur condition de vie !

    Ces musulmanes qui admettent bon gré malgré elles les consignes des islamistes, savent-elles au moins qu'ils se servent d'elles comme ils se servent de la religion à des fins politiques ?

    Elles se font piéger par leur foi, par des hommes sans foi ni loi !
    L'histoire des salafistes comme celle des Frères musulmans, dont les nahdhaouis, nous révèlent que ces hommes instrumentalisent la pauvreté, la misère des gens, leur foi, leur religion .... et ne reculent devant rien : ils se servent de la violence et du terrorisme pour prendre le pouvoir et s'enrichir !

    http://madame.lefigaro.fr/societe/feminisme-lislam-sont-ils-compatibles-230914-956643

    RépondreSupprimer
  8. DES FEMMES VOILÉES PRÉTENDENT A UN FÉMINISME ISLAMIQUE !

    Jean Pierre Ryf :
    Les femmes musulmanes peuvent faire toutes les interprétations qu'elles veulent :
    elles ne pourront pas enlever du Coran des textes absolument clairs et qui, en ce sens, ne souffrent pas d'interprétation comme :
    - la polygamie,
    - la valeur du témoignage d'une femme,
    - le devoir de se soumettre au pouvoir de l'homme,
    - comment l'homme punit sa femme :"ne couchez plus avec elle sinon battez la".
    - l'esclavage des femmes non musulmanes, permis et encouragé en vue de leur conversion après consommation sexuelle par leur maître,
    - la femme adultère passible de lapidation sur simple accusation,
    - la répudiation, le mariage de convenance, pour ne pas dire la prostitution "halal", la pédophilie envers des fillettes sous couvert de mariage ...
    Ou alors il faut considérer que le texte n'est valable que pour son temps et qu'il doit évoluer !
    Mais alors il devient évident qu'il est un texte humain, rien qu'humain, trop humain ... pour ne pas dire fait par les hommes pour les hommes, les femmes étant insignifiantes !

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.it/2013/10/la-religion-creation-divine-ou-creation.html

    RépondreSupprimer
  9. LES RELIGIONS MONOTHÉISTES ONT EN COMMUN LEUR HAINE DES FEMMES !

    Religions misogynes ... preuve qu'elles sont faites par les hommes pour les hommes !!

    Élie Barnavi : « Les textes sacrés sont des auberges espagnoles où l’on peut trouver ce qu’on veut ». Il oublie de préciser que ce sont les hommes qui se sont toujours accaparés la tâche de "chercheurs" en écartant les femmes !!

    Aux femmes de bien réfléchir avant d'adhérer aux conneries des hommes ... qui ne cessent de pondre des "fatouas" et autres "règles et lois religieuses" en direction des femmes !!!

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.it/2013/10/la-religion-creation-divine-ou-creation.html

    http://madame.lefigaro.fr/societe/judaisme-aime-t-femmes-260914-959022

    RépondreSupprimer
  10. LES FEMMES, TOUJOURS VICTIMES DE L'OBSCURANTISME SACRÉ !

    Voici le résultat de la folie des grandeurs de l’intégrisme Musulman .
    À méditer.

    http://www.tunisiefocus.com/politique/des-femmes-afghanes-defient-les-fous-dallah-assoiffees-de-chair-112542/

    RépondreSupprimer
  11. DEUX VISIONS DU MONDE :
    - Un imam barbu, Abou Ishac Al Houwaini :
    " Le savoir doit être réservé aux hommes, les femmes n'ont aucune faculté pour y accéder " !
    - Socrate :
    " Si tu instruis un homme tu n'auras instruit qu'un individu; mais si tu instruis une femme, c'est toute une société que tu instruiras " !

    RépondreSupprimer
  12. Les wahhabites sont dans l'irrationnel !
    Ils tiennent toutes leurs conneries pour Vérité d'Allah ... puisqu'ils se sont autoproclamés son interprète et son défenseur !!

    Tout est à l'avenant, exprimant les frustrations et les complexes d'hommes frustes.
    Il n'y qu'à écouter les conneries (fatoua) que diffusent les imams wahhabites : toutes aussi grotesques les unes que les autres, si elles n'étaient pas dangereuses pour les femmes leur pire ennemie.

    Or ce qui fonde les Frères musulmans, c'est le wahhabisme : ce qui explique la haine d'Erdogan pour les femmes auxquelles il veut interdire l'avortement et même la césarienne !

    RépondreSupprimer
  13. LES HOURIS D'ICI BAS ...

    Pour dissuader les femmes turques du port du voile, Kamel Ataturk s'est souvenu que c'était la tenue des prostituées d'Arabie polythéiste.

    Malin, il a décrété que les prostituées turques doivent obligatoirement se voiler.

    De peur que les autres femmes ne soient confondues avec elles, elles ont renoncé à se voiler !

    Pauvres femmes chez les islamistes : elles sont réduites à être leurs houris ici-bas et leurs houris la-haut !!

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10155890989190002&set=a.10150172618540002.402694.608975001&type=1&theater

    RépondreSupprimer
  14. Dr Wafa Soltane interpelle un barbu qui s'obstine à vouloir justifier toutes les turpitudes du prophète !

    https://www.youtube.com/watch?v=8C3GzNdpHas&feature=youtu.be

    https://www.youtube.com/watch?t=139&v=7VkZQ-citco

    https://www.youtube.com/watch?t=139&v=7VkZQ-citco

    RépondreSupprimer
  15. LES MARCHANDS DU TEMPLE A PONTOISE : LA CHASSE AU CASH ANIME ET DOMINE LE SALON DE LA FEMME MUSULMANE !

    http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Le-mode-d-emploi-salafiste-de-la-femme-parfaite-827799

    RépondreSupprimer
  16. Insolite !

    Habib Ben Fredj :

    Dans le cadre de leur lutte pour obtenir le droit de conduire leurs voitures, les femmes saoudiennes menacent d'allaiter leurs chauffeurs au cas où elles n'obtiendraient pas gain de cause.

    L'allaitement des grands est une fatwa wahhabite émise par un savant de la haute autorité religieuse saoudienne qui a déclenché une polémique parmi les musulmans.

    Etant donné que le wahhabisme interdit la mixité entre les deux sexes, comment faire pour que les Saoudiennes puissent côtoyer des hommes sur leurs lieux de travail, qu'elles puisent se retrouver en tête-à tête avec des hommes dans un bureau, par exemple ?
    La solution selon cette fatwa, c'est d'allaiter ses collègues de travail. Ainsi, ils deviennent comme ses fils et les lois de la charia sur la mixité sont ainsi préservées.

    L'histoire de l'allaitement des adultes, vient d'un hadith où une femme est allée consulter le prophète pour lui expliquer que son domestique qui était un enfant esclave vivant chez elle, a grandi et est devenu adulte. " Allaitez-le lui, a conseillé le prophète, et il deviendra comme votre enfant. Ainsi il pourra entrer et sortir de chez vous comme, un membre de votre famille.

    RépondreSupprimer
  17. UN PETIT APERÇU DES "FATWAS" ET SAVOIR, DES OULÉMAS D'ARABIE, ISSUS DE LA DOCTRINE WAHHABITE :

    - La grossesse de la femme peut durer quatre ans.
    - La sodomie est autorisée pour permettre aux terroristes de dissimuler des explosifs dans leur ventre.
    - L'allaitement des hommes, pour permettre la mixité sans "arrière pensée", est confirmé.
    Le désaccord est de savoir si l'homme boit le lait directement au sein de la femme ou dans un verre !
    - Les femmes doivent accepter leur infériorité par rapport aux hommes.
    - L'esclavage reste de rigueur au 21 ème siècle : les esclaves étant une marchandise comme une autre bonne à fructifier par le croyant.
    - Le bétail est une création de Satan.
    - L'urine du dromadaire, peut servir pour soigner certaines maladies.
    - Bailler sans mettre la main devant sa bouche, permet au diable d'y pisser.
    - Le "kohol" (rimmel) dans les yeux des chèvres peut être source de "fitna" (sédition).
    - Le jeu aux échec est "haram" (illicite), car source de querelle et distrait les croyants de leurs prières et d'Allah !
    - ....

    RépondreSupprimer
  18. TU SERAS UN GARÇON MA FILLE ...

    LES BACHA POSH ou quand les femmes pour exister se déguisent en hommes parce que les islamistes leur interdisent tout !!

    Dix ans après la chute du régime des Talibans, l'Afghanistan est toujours victime d'un clivage important entre les hommes et les femmes. Ces dernières sont considérées comme des citoyens de seconde zone, faisant l'objet de privations de liberté et de violences. Près de 80% des Afghanes sont illettrées.

    Certaines osent braver les interdits en sortant sans voile et en se faisant passer pour des garçons. Ces jeunes filles sont appelées les «bacha posh», soit «celles qui s'habillent en hommes».

    Cette méthode est aussi un moyen de rétablir l'honneur de la famille qui n'a pas eu de descendance masculine. Mais comment ces jeunes filles peuvent-elles devenir femmes après avoir grandi comme des garçons ?

    Hélène Rochette :

    En Afghanistan, les femmes sont toujours considérées comme des citoyens de seconde zone, privées de libertés et souvent victimes de violences. Pour sortir, faire du sport ou travailler, de jeunes Kabouliennes troquent le voile contre une tenue masculine. Méconnaissables, les fillettes à la féminité dissimulée gagnent les prérogatives dévolues aux hommes : liberté de mouvement et d'action. On les surnomme des bacha posh — « celles qui s'habillent en hommes ». Les autorités tolèrent cette pratique — non chiffrée — jusqu'à la puberté.

    Avec empathie, la réalisatrice enregistre les rêves d'émancipation de quatre bacha posh de Kaboul. De Shabina, 9 ans, qui se métamorphose en Zaid, le matin, pour ramasser sur les trottoirs les papiers usagés qu'elle vendra aux recycleurs, à Mariam, 14 ans, championne de tennis, qui s'entraîne avec les hommes : ces adolescentes de toutes conditions se révèlent d'une étonnante détermination.

    Nulle revendication identitaire dans cette virilisation, mais la simple volonté de recouvrer son libre arbitre...

    Stupéfiantes, ces jeunes femmes tentent de concilier leurs espoirs ténus de changement avec l'amour de leur patrie, le patriarcat et l'absolutisme qui les musellent.

    http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/kaboul-tu-seras-un-garcon-ma-fille,37389525.php

    RépondreSupprimer
  19. ON SE DEMANDE POURQUOI LES FEMMES ADHÉRENT-ELLES A DES RELIGIONS QUI LES MÉPRISENT ?

    http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20161003.OBS9203/une-theologienne-denonce-l-attitude-obsolete-et-meprisante-de-l-eglise-envers-les-femmes.html

    RépondreSupprimer
  20. LE DIVORCE TEL QUE LE CONÇOIVENT LES BARBUS EN ISRAËL, puisque les affaires sociales leur incombent constitutionnellement !

    Ce qui est le cas en Iran et dans les pays soumis à la chariaa, où le sort des femmes dépend du bon vouloir des barbus !!

    NB : Le film est encore visible pendant 5 jours; film où la mauvaise foi des hommes crève l'écran !
    Un huis clos où des hommes jugent une femme et décident de son sort !!

    PS : Les cheveux d'une femme provoquent une crise chez les barbus juifs comme chez les barbus wahhabis : scène au niveau de 1h.07.28 de la durée du film !

    En Israël, le courageux combat d'une femme en instance de divorce contre le pouvoir patriarcal et religieux... Après "Prendre femme" et "Les sept jours", ce film clôt avec force la trilogie réalisée par Ronit Elkabetz et son frère Shlomi autour de la condition de la femme en Israël. Il s'agit aussi de l’ultime rôle de la vibrante Ronit Elkabetz, disparue en avril dernier.

    http://www.arte.tv/guide/fr/069818-000-A/le-proces-de-viviane-amsalem

    http://www.arte.tv/guide/fr/063655-000-A/il-etait-une-fois-le-proces-de-viviane-amsalem

    RépondreSupprimer
  21. LE MÉPRIS DU WAHHABISME ENVERS LES FEMMES, SANS LIMITE ...

    Zeineb Guéhiss :

    6 jeunes filles saoudiennes fêtant l'anniversaire de l'une d'entre elles dans une maison d'amis, ont été arrêtées par la police religieuse saoudienne.

    Après une année de détention et sans avoir été entendues, elles ont été condamnées à mort par décapitation; parce qu'elles étaient juste entrain de danser avec leurs amis.

    Alors que les garçons avec lesquels elles ont dansé, ont tout simplement été relâchés !!

    http://www.religionmind.com/2017/07/saudi-arabia-is-about-to-behead-6.html#stYgQeMrqVDxAia2.01

    RépondreSupprimer
  22. GHANNOUCHI LE "SOCIOLOGUE" ECRIT DANS SON LIVRE " LA FEMME ENTRE LE CORAN ET LE VÉCU DES MUSULMANS " :

    Page 50 :

    " Les qualités de la femme tournent autour de sa sexualité.
    " Toutes qualité que pourrait avoir la femme a un rapport à sa sexualité..
    " Car la sexualité est primordiale pour la femme et constitue une tentation permanente pour l'homme.
    " Cette pratique est spécifique à la féminité qui rendrait secondaire tout autre qualité que pourrait avoir la femme, aussi importante soit-elle, car elle est changeante comme ses tenues vestimentaires !
    " Ce qui fait que le sexe, soit le centre des préoccupations de la femelle !

    Plus misogyne que çà, tu meurs !
    La femme est réduite à un objet sexuel pour cet obsédé sexuel !

    Malheureusement c'est la réalité de la doctrine wahhabite qui fonde la politique des Frères musulmans : la femme étant diabolisée et rendue responsable de tous les problèmes des musulmans !
    D'où la burqa, ce linceul noir, dont dont l'affublent les wahhabites, pour l'enterrer vivante; et la soustraire aux regards concupiscents des hommes !

    Ce texte est tiré d'un ouvrage écrit. Il n'est pas dés lors une parole en l'air et c'est bien le fond de la pensée de cet obscurantiste.

    Comment peut-on, dés lors, prêter attention à ce qu'il dit pour se dédouaner et croire qu'il est "musulman-démocrate" comme il se définit depuis qu'il a renié son appartenance aux Frères musulmans ?.

    Il faut le renvoyer à ses écrits et lui faire bien comprendre que les Tunisiens ne feront jamais confiance à un arriéré de ce genre.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=857189037766398&set=a.157617207723588.38175.100004259283579&type=3&theater

    https://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2012/08/la-femme-et-les-islamistes.html

    RépondreSupprimer
  23. DRÔLES D'Al AZHAR * & DE LA ZEITOUNA ** !

    Les barbus sont vent debout contre l'égalité devant l'héritage entre homme et femme, mais silence radio pour dénoncer et condamner "jihad ennikah", cette prostitution "halal", légalisée par une "fatoua" spéciale, par Youssef Qaradawi le guide spirituel des Frères musulmans !

    Une preuve, s'il en était encore besoin, de leur misogynie !!

    * Grande université théologique du Caire.
    ** Grande université théologique de Tunis.

    RépondreSupprimer
  24. L'ABRUTISSEMENT PAR LE WAHHABISME PRODUIT SES EFFETS SUR LES NOUVEAUX CONVERTIS A L'OBSCURANTISME SACRÉ ...

    Un exemple parmi tant d'autres !

    Un autoproclamé imam, de ces nouveaux incultes nouvellement convertis au wahhabisme, a pondu lui aussi sa "fatoua" qui autorise la femme esseulée pour cause d'absence momentanée du mari, à avoir des rapports sexuels avec les hommes du voisinage !

    Pour justifier sa trouvaille, et simpliste sinon simple d'esprit qu'il est, il déduit du fait que la femme soit considérée comme une plante, qu'il faille arroser ses "parties intimes" pour qu'elles ne se dessèchent pas !

    Donc il juge "halal" que le sperme d'autres hommes "maintiennent au frais" son sexe, en attendant le retour du mari : en somme les hommes avec qui couchera sa femme, lui rendent service.

    Et de conclure : que cela plait à Allah de ne pas gâcher les "plantes" en les laissant dépérir par faute d'arrosage !

    Cela frise la blague, si la "fatoua" ne circulait pas ... pour le grand bien d'autres abrutis qui en redemandent !!

    Quand on vous dit que ce sont des obsédés sexuels !

    RépondreSupprimer
  25. TARIQ RAMADAN, EN BON FRÈRE MUSULMAN CONSIDÈRE LA FEMME COMME UN OBJET SEXUEL, SANS PLUS !

    https://www.letemps.ch/monde/2017/11/01/nouvelles-accusations-accablent-tariq-ramadan

    RépondreSupprimer