jeudi 18 octobre 2012

LE ZELE DES NOUVEAUX CONVERTIS AU WAHHABIME

Un professeur rapporte un petit incident qui semble anodin à prime abord mais révélateur du nouveau phénomène qui se diffuse dans la société tunisienne depuis le retour de Ghannouchi, de son exil doré londonien. En plein cours, un élève a demandé de le quitter pour répondre à l’appel de la prière de la mosquée du quartier. Le professeur ne l’a pas autorisé à sortir, lui demandant d’attendre la fin du cours et que la prière peut attendre pour la faire même le soir chez lui. Le professeur craignait que cela se répète; et était surpris mais content que l’élève n’ait plus réitéré sa demande les jours suivants, convaincu que le cours est plus urgent pour lui que la prière qu’il peut différer sans que cela nuise à sa foi.

Une autre enseignante rapporte sa surprise de voir deux de ses élevés venir au cours portant le niqab. Elle a été ferme avec elles, en exigeant le port de la blouse réglementaire pour accéder à sa classe et de laisser leur niqab à l’entrée sur le porte manteau.
Le lendemain l’une des deux élèves n’est plus revenue au cours, la seconde a remplacé son niqab par un simple foulard comme font certaines enseignantes et élèves du lycée technique en question; cédant au phénomène d'islamisation rampante de la société par les Frères musulmans qui se servent des femmes pour marquer leur territoire en leur imposant le port des chiffons, du simple foulard jusqu'au niqab !

Cette nouvelle pratique de prier à l'heure, est une pratique wahhabite.
Dans le malékisme, qui est plus souple, on peut différer sa prière ... et même cumuler toutes les prières de la journée pour le soir, une fois rentré chez soi ! Ce que de nombreuses familles tunisiennes font ou ont vu faire leurs proches.

Le but recherché par ces nouvelles pratiques d'importation saoudienne et khalijie (pays du Golfe), est d’obéir aux préceptes de Mohamed Abdelwahhab fondateur du système politico-religieux qu'est le wahhabisme, en occupant l'esprit du pratiquant jusqu'à l'obsession avec les prières, le licite (halal) et l'illicite (haram); pour laisser le champ libre aux chefs temporels que sont les pétro monarques et leurs sous-fifres Frères musulmans et autres "salafistes" .... de mener comme ils l’entendent les « affaires » de la Oumma ! 
       
Dans la même veine, cette obligation de "prier à l'heure", induit d'autres désordres dans les lieux publics, sensés être des lieux du bon vivre ensemble.

L'aéroport de Tunis Carthage, vitrine du pays et de sa capitale pour les visiteurs étrangers, devient le théâtre d’un cirque qui frise le ridicule s'il ne posait un réel problème d’hygiène.

Pour ces nouveaux pratiquants du wahhabisme, la règle étant de prier à heure fixe en répondant à l'appel du muezzin, et de faire ses ablutions avant chaque prière ... les toilettes de l'aéroport sont devenues infréquentables et la préposée au ménage est dépassée par ce nouveau phénomène transformant les toilettes de l'aéroport en lieux d'ablution pour ces nouveaux adeptes du wahhabisme ... où les hommes lavent leurs pieds dans les lavabos.... et mettent ainsi de l'eau partout .... au point que l'eau coule hors des toilettes, transformant les lieux en pataugeoire !
Découragée et de peur d'être houspillée par un fou d'Allah, la femme de ménage n'ose récriminer et essaie de s'organiser devant ces inondations à répétition d'un genre nouveau dues au zèle des nouveaux convertis; laisse passer l'affluence et attend devant les toilettes pour ne ramasser que l'eau qui parviendrait dans le couloir … en attendant que le dernier  « pratiquant » quitte les toilettes, pour pomper toute l’eau qui inonde les locaux sanitaires !

Quant aux prières de rues, ce phénomène nouveaux dans beaucoup de pays, signe l'action politique des meneurs qui profitent d'une bigoterie galopante parmi les ignares converties au wahhabisme ... à leur insu !

Et que dire de la proliférations des hauts parleurs dans les minarets et de la puissance assourdissante du son pour les appels à la prière ; ou de la transmission hors de la mosquée avec ces mégaphones sataniques, des prêches des salafistes et de leurs discours haineux appelant parfois à la violence, voir au meurtre, envers les « mauvais musulmans » et les mécréants !
La gêne est souvent perceptible chez les riverains de ces mosquées qui souffrent des nuisances sonores; qui, terrorisés, n'osent protester et ne savent comment faire pour arrêter ce déluge d’ « islamisation » par la terreur, incitant les gens à épouser le wahhabisme, mais se taisent de peur des représailles des nouveaux fous d’Allah !

Les salafistes, ne sont pas à une contradiction près : bien qu’ils rejettent l’Occident et diabolisent sa modernité, cela ne les empêche pas d’être de grand consommateurs de ses produits de haute technologie. Téléphone portable, caméra vidéo, computer et toute l’informatique…. sans oublier les magnétophones, les CD et les hauts parleurs ... sont devenues des produits de consommation ordinaire pour eux !
Alors que selon leur idéologie, qui prône le retour aux sources et au model sociétal de l’époque du prophète, suppose que l’appel à la prière se fasse à voix d’homme sans porte voix ... toutes ces "modernités" n'existant pas à cette époque !   
Spectacle affligeant de l'hypocrisie qui se saisit de jour en jour des nouveaux adeptes de Ghannouchi et de son wahhabisme !

Ghannouchi est-il entrain de réussir son projet funeste pour la Tunisie ? Le wahhabisme qu'il importe des pétromonarchies se diffuse tel un poison dans la société tunisienne. Pour cela, il a livré la Tunisie aux prédicateurs obscurantistes étrangers (saoudiens, qataris …), pour en faire le prosélytisme .... et l'effet sur les esprits fragiles et influençables qui abjurent l'Islam malékite de leurs ancêtres et se convertissent au wahhabisme, commence à se voir chez certains tunisiens.

Réalisent-ils seulement qu'ils coopèrent avec Ghannouchi à une nouvelle colonisation de la Tunisie par les pétro monarques, qu'est la "colonisation religieuse" ?

Vivement que les tunisiens se ressaisissent pour résister au « colonialisme religieux » par les pétro monarques aidé par leur vassal  Ghannouchi, futur émir d’Ifriqia comme il se prénomme déjà !


Rachid Barnat

19 commentaires:

  1. Que peut-on faire en dehors de la prière, puisque toute activité est interrompue?
    Je comprends pourquoi la courageuse humoriste Sophie Haram a choisi ce pseudonyme...

    RépondreSupprimer
  2. LES FRÈRES MUSULMANS S'INSTALLENT AUSSI EN FRANCE !

    Leur wahhabisme aussi ... grâce au zèle des nouveaux convertis et leur surenchère dans la connerie !!

    Les français vont découvrir l' "islamisme modéré" des Frères musulmans tellement vanté et soutenu par la classe politique française auprès des tunisiens : s'il est bon pour les "arabes", il doit être forcément bon pour les français !!!

    http://www.metronews.fr/info/bordeaux-une-epicerie-ouvre-certains-jours-aux-hommes-d-autres-aux-femmes/mofv!GYPvzhzSbNvw/

    RépondreSupprimer
  3. L'HABIT NE FAIT PAS LE MOINE, TOUT COMME LE SCEAU QUE PORTENT AU FRONT LES FOUS D'ALLAH, NE FAIT PAS D'EUX DES HOMMES HONNÊTES !

    Une amie ayant des travaux de bâtiments à faire (adjonction d'une nouvelle pièce, à son studio devenu étroit pour elle), s'est adressée à trois entrepreneurs.

    Le devis des trois étant à peu prés pareil, elle a cru bon de choisir l'entrepreneur qui lui semblait pieux, gage pour elle de plus de sérieux et d’honnêteté d'un homme qui craint Allah; puisqu'il portait kamis, barbe, calotte blanche ... et pour couronner le tout, il avait au front le sceau des "pieux" et un discours où Allah, Mohamed, versets du coran et hadiths sont fréquemment cités, pèle mêle à propos de tout et de rien ...
    C'est du moins ce qu'elle croyait !

    A peine le chantier a-t-il démarré, le "pieux personnage" lui demandait sans cesse et contrairement à ce qu'il était convenu de lui avancer l'argent, chaque jour un peu plus ... sous prétexte de payer ceci, et de payer cela ...
    En tout bonne foi et en toute confiance, mon amie lui avançait les sommes qu'il lui réclamait ne doutant pas un instant de la bonne foi du gars.

    Au bout de deux semaines, il avait empoché la totalité de ce qu'il était convenu pour la réalisation de l’extension ... bien que le chantier soit encore qu'à ses débuts !

    Non content de s'être fait payé en totalité de la somme convenue pour les travaux, le gars sous prétexte de ce et de ça, réclamait des rallonges ... que mon amie ne pouvait payer puisque le petit crédit contracté auprès de sa banque est épuisé !

    Alors le type l'a menacée de tout abandonner ... et c'est ce qu'il a fini par faire !!
    Elle a beau le supplier, lui rappeler qu'elle lui faisait confiance parce qu'homme pieux craignant Allah ...
    Rien n'y fait !
    Il l'a copieusement insultée, dans des termes choquants qu'elle croyait impossible qu'un tel homme puisse proférer ...

    Elle s'est retrouvée avec un chantier sur les bras, à l’abandon; dans l'attente de se renflouer financièrement pour pouvoir l'achever !

    Ainsi, à ses dépens, elle a appris que l'habit ne fait pas le moine !

    Racontant ses déboires autour d'elle, elle a appris que ce genre d'individu pilule depuis la "Révolution", où beaucoup d'hommes sont devenus "frères" et ont adopté le look des "frères musulmans"... pour tromper le monde et abuser les naïfs !
    Ainsi que des femmes, qui pour tromper leurs proies, se sont mises à porter voiles et hijabs ... gage de leur honnêteté de femmes craignant Allah auprès de leurs victimes ... pour mieux arnaquer les naïfs !!

    RépondreSupprimer
  4. UN PRÉDICATEUR SALAFISTE & UN CHEF D'AGENCE DE LA BANQUE ISLAMISTE EZZITOUNA, PRIS LA MAIN DANS LE SAC !

    Voilà la réalité des marchands du temple : ils vénèrent l'argent !
    Le reste n'est que discours pour attrape gogo !!

    Mamoghli Chokri :
    Ne donnez pas d'argent dans les mosquées.
    Nous ne le répéterons jamais assez : Ne donnez pas votre argent dans les mosquées !

    Méfiez-vous des collecteurs professionnels, notamment ceux du vendredi, les vendeurs de billets pour le paradis.
    Vous ne savez pas où va votre argent, où il va atterrir et quel genre d'associations vont en profiter.

    Vous pouvez sans le vouloir, aider le terrorisme, l'extension des jardins d'enfants niqabés, les filières d'envoi des jeunes en Libye et en Syrie. . .

    Vous voulez faire du bien ? Vous voulez aider ? Faites le directement.
    Identifiez vous même des personnes dans le besoin, des malades, des vieillards sans familles, des écoles à entretenir, des orphelins en mal de soutien scolaire ou sanitaire, des handicapés moteur ou mentaux, des filles mères rejetées par la société.

    Regardez bien autour de vous. Un océan de détresse, de besoins non satisfaits et d'espoirs déçus vous attend.
    Aidez et n'en parlez pas. Faites-le dans la discrétion*; mais laissez tomber les filières opaques et mafieuses.

    * Le malékisme et le soufisme, qui ont façonné la tunisianité des tunisiens, n'aiment pas l'ostentation et apprécient la discrétion. Contrairement aux salafisme et son pendant le wahhabisme : pour lesquels la "foi" doit être un spectacle permanent !

    http://www.lapressenews.tn/article/un-detournement-de-dons-a-sidi-lakhmi-un-imam-qui-saccroche-et-un-parti-qui-le-defendet-si-cetait-une-affaire-de-gros-sous/94/1093

    http://www.businessnews.com.tn/ridha-jaouadi-et-un-cadre-bancaire-maintenus-en-etat-darrestation,520,59834,3

    RépondreSupprimer
  5. LE PROTOTYPE DES NOUVEAUX CONVERTIS FRANÇAIS AU WAHHABISME !

    Il regrette qu'il ne puisse y avoir de cochon halal ...

    http://www.footballfrance.fr/football/france/2015/10/franck-ribery-devenu-musulman-mais-manque-plus-manger-poulet/9559

    RépondreSupprimer
  6. L'ISLAMISME S'INSTALLERAIT-IL INSIDIEUSEMENT DANS LES ESPRITS DES TUNISIENS ?

    Déjà à travers la mixité ... en créant un espace pour hommes et un autre pour femmes, conformément au wahhabisme !!
    Heureusement que les filles de Bourguiba ne tombent pas dans leur piège.

    Il faut résister à ce genre de connerie introduite par les néo-salafistes endoctrinés au wahhabisme et représentés par les Frères musulmans nahdhaouis aujourd'hui au pouvoir.

    Chedlia Cheikh Annabi :

    Arrivant dans une salle d'attente d'une institution publique je ne trouve qu'un siège libre entre deux messieurs et je m'y installe.

    Aussitôt un homme assis plus loin vient me proposer sa place qui elle se trouve à coté d'une dame voilée.

    Je lui réponds : ils sont malades les deux messieurs ?
    Confus il ne sait que dire face à l'hilarité générale.

    RépondreSupprimer
  7. ÉTRANGE ÉPOQUE : la sensation de vire un 68 à l’envers !

    En 68 les revendications étaient :
    - Faites l'amour, pas la guerre,
    - Il est interdit d'interdire,
    - Libération des femmes et
    - Les féministes se réappropriaient leur corps,
    - Les maillots deux pièces envahissent les plages ...

    Aujourd'hui c'est plutôt :
    - Faites la guerre, l'amour est interdit,
    - Les interdits se multiplient et ceux qui les transgressent le paient parfois de leur vie,
    - Les filles des féministes de 68, rentrent dans le rang et se soumettent à leurs mecs,
    - Se voilent pour cacher leur corps honteux, décrété "awra" par les néo-salafistes,
    - Et pratiquent la prostitution halal, admettant leur rôle de femme-objet !
    - Les baigneuses en burqa envahissent les plages.

    Curieux, non ?

    Une régression qui touche aussi bien les sociétés "arabes" que les sociétés occidentales ... où la pression du wahhabisme gagne de jour en jour du terrain et en visibilité !

    RépondreSupprimer
  8. "DOU'AA" : OU QUAND LES PRÊCHES ET LES PSALMODIES DU CORAN SE MÉLANGENT ET QUE DES INCULTES PRENNENT POUR PAROLES DIVINES CELLES DES PRÉDICATEURS !

    En effet on entend de plus en plus dans les boutiques en Tunisie des commerçants qui diffusent des CD de "récitateurs" du coran, qui utilisent la psalmodie, cet art de réciter le coran, pour débiter leurs propres prêches et duper des incultes que leurs discours est inscrit dans le coran !

    Ces "récitateurs" glorifient la mort, la présentant à la fois comme libératrice donnant accès au paradis pour les méritants, mais aussi comme un châtiant pour les mécréants et les mauvais musulmans auxquels elle serait une réparation de leurs fautes; puisqu'elle est préférable pour eux que de continuer de vivre ... telle étant la volonté d'Allah, répètent-t-ils à longueur de discours !

    Le plus étonnant, est que ces "récitateurs" à l'accent d'Arabie, maîtrisant parfaitement l'art de la psalmodie, semblent subjuguer les jeunes qui remettent leurs CD en boucle ... apparemment inconscients qu'ils s'endoctrinement au wahhabisme auquel les "récitateurs" font de la propagande !!

    Ces CD importés d'Arabie et du Golfe, inondent la Tunisie pour diffuser le wahhabisme !

    Et le pire, c'est que des jeunes dans leur petite boutique de trafic illégal en tout genre, mettent les hauts parleurs à fond, comme pour rassurer les passants et leurs clients de leur intégrité "morale" et sur leur honnêteté en tant que commerçant ... affichant leur "religiosité" à coup de décibels; avec l'intention non moins affichée, d'en convertir d'autres ... aussi incultes qu'eux; puisque l'arabe littéraire du "dou'aa" (prêche) est parfois incompréhensif pour des jeunes ne maîtrisant ni le français ni l'arabe et à l'évidence ayant quitté le cursus scolaire prématurément !!!

    Triste réalité d'une Tunisie qui s'enfonce de jour en jour dans l'islamisme et dont la jeunesse se laisse séduire par le wahhabisme et son spectacle permanent !

    Que d'ostentations dans la foi (sincère ou non) de la part des nouveaux convertis au wahhabisme, qui choqueraient leurs ancêtres malékites et soufis, qui en leur temps avaient rejeté avec force cette funeste obédience ... grâce à la vigilance des autorités religieuses de la Zitouna, cette université théologique qui fut le phare du malékisme pour toute l'Afrique du Nord jusqu'en Andalousie !!!

    RépondreSupprimer
  9. TOUT VA MAL EN TUNISIE : L'Etat a du mal à boucler son budget ...

    - L'économie est au plus mal, prise en otage par l'économie parallèle; puisque les islamistes sont pour le capitalisme sauvage et encouragent le commerce parallèle ... ce qui se traduit par des vendeurs à la sauvette qui ne se sauvent plus et occupent trottoir et chaussés dans certains rues de Tunis !
    - Le tourisme est en berne;
    - L’industrie minière est en panne : matériels vandalisés et ouvriers en gréve à répétition;
    - Gréves corporatistes à répétition, bloquant tout le système;
    - Les caisses de l'Etat sont vides; puisqu'elles ont servi à indemniser des pseudo-militants pour un militantisme qu'ils veulent faire payer aux tunisiens qui ne leur ont rien demandé !
    - Le pays vit à crédit, qu'il a du mal de plus en plus à souscrire; faute de stabilité et de sécurité ... et surtout pour avoir dilapidé les crédits souscrits sous la troïka pour dédommager les pseudo militants pan arabistes et pan islamistes !!

    Et pourtant les constructions de mosquées ont le vent en poupe en Tunisie; puisqu'elles poussent comme des champignons, chaque quartier voulant avoir son minaret, une démonstration on ne peut plus ostentatoire de la bigoterie soudaine de ses habitants ... pour plaire à ceux qui détiennent le pouvoir : les Frères musulmans !

    A ce rythme, la Tunisie rattrapera l'Egypte où certaines rues dans les villages les plus reculés possèdent jusqu'à 3 minarets : un au milieu de la rue et les deux autres à chacune de ses extrémités : chose vue à Assouan !

    Car tel est le pouvoir des Frères musulmans sur la société qu'ils transforment en bigote, pour mieux l'asservir : ils favorisent les constructions de mosquées au détriment des écoles et détruisent l'économie pour mettre à genou tout un peuple ... à fin de mieux le dominer en développant l'assistanat, les œuvres caritatives ... mais aussi le clientélisme : comme en Algérie où le FIS (Frères musulmans algériens) a fini par prendre le pouvoir réel face à des généraux cupides et stupides !!

    RépondreSupprimer
  10. UN TOURISME QUI BAT DE L'AILE EN TUNISIE !

    Lors de mon dernier séjour en Tunisie, j'ai vu des hôtels fermés et d'autres "se tourner les pouces", fautes de touristes étrangers.

    En discutant avec des employés qui travaillent dans le secteur du tourisme (employés d’hôtel, de restaurants, chauffeurs de taxi ...), je suis étonné de leur logique :

    - d'une part bon nombre d'entre-eux disent avoir voté pour Ennahdha, croyant en la valeur "morale" des Frères musulmans;
    - certains (et ils sont nombreux !), ayant même adopté les signes de leur "religiosité" soudaine : foulards et voiles pour les femmes, barbe et sceau (de la sottise) frontal pour les hommes;

    - et les mêmes qui déplorent l'absence des touristes !!

    Alors que Ghannouchi et ses Frères n'ont jamais caché leur hostilité au tourisme et plus particulièrement celui des européens qu'ils accusent de tous les maux ... de dépravation de la jeunesse tunisienne !

    Curieux paradoxe : ces gens veulent le beurre et l'argent du beurre !
    Ils ne savent pas qu'ils ont coupé la branche sur laquelle ils étaient assis en votant Ennahdha, et que leur bigoterie et leurs accoutrements font fuir les touristes !!

    RépondreSupprimer
  11. L'ART DE CULTIVER L'IGNORANCE !

    Bigoterie & foot : les 2 mamelles d'abrutissement des peuples !

    Au point que pour beaucoup la pratique religieuse relève de
    l’hypocrisie ; puisque le cœur n'y est pas et l'esprit est
    ailleurs ...

    Et pour cause : le wahhabisme les oblige, il cherche l'ostentation et n'a que faire de la foi des gens en cette obédience plutôt politique que religieuse !

    Sihem Hager Gharbi :

    Sans oublier les feuilletons débiles, les émissions TV réalité qui cultivent le vice, l'ignorance, la vulgarité dans des émissions souvent animées par des ignorants et des arrivistes !

    Ces médias manipulateurs sont une vraie arme de destruction massive !

    D'un coté tout est interdit, dans le règne de la misère où les femmes sont tabous et voilées dans leurs linceuls; et de l'autre ces gens ne voient dans les feuilletons turcs que de belles femmes "safirat" (tête nue), divinement belles, avec de belles et luxueuses voitures, dans de beaux paysages et des palais somptueux, menant une vie mondaine ... de rêve !

    Ils vivent par procuration une belle vie qu'ils rêvent à yeux ouverts, scotchés devant leurs TV... pour oublier leur pauvreté imposée par une poignée de politichiens corrompus !!!

    RépondreSupprimer
  12. LA WAHHABISATION DE LA SOCIÉTÉ PAR LE LANGAGE ...

    Hé oui : rien que par le langage codé des islamistes, les tunisiens se laissent wahhabiser à leur insu, puisqu'un nouveau langage se répand comme une traînée de poudre depuis l'implantation des Frères musulmans en Tunisie !

    Même les joueurs de foot reprennent à leur compte ce langage convenu où dieu et son prophète doivent être cités à toutes les phrases : un langage codé d'endoctrinement au wahhabisme ... à l'insu des ignares !

    Habib Ben Fredj :

    Dans les sociétés arabo-musulmanes, même le foot est victime de l'obscurantisme islamiste.
    On est en droit de se demander pourquoi on donne la parole aux joueurs avant ou après le match puisque leurs commentaires sont prévisibles et invariables :

    " Si Dieu le veut, on va gagner ...
    " Grâce à Dieu, j'ai pu dévier le ballon de la tête et
    " Avec l'aide de Dieu, le ballon est entré dans les filets...
    " Dieu merci, on a remporté une victoire méritée ...
    " Inchallah, on va continuer cette série de victoires ...
    " Je remercie Dieu de m'avoir permis d'aider mes coéquipiers ... "

    Déjà que la religion c'est l'opium des peuples, si on y ajoute le foot comme drogue non moins soporifique, le cumul des deux fait des merveilles en matière de culture !

    RépondreSupprimer
  13. LA DIASPORA TUNISIENNE EN PÉNINSULE ARABIQUE : AGENTS DE PROPAGATION DU WAHHABISME ?

    Depuis que l'Europe et plus particulièrement la France ont rendu difficile toute migration, bon nombres de jeunes tunisiens se sont orientés vers des pays qui voulaient bien d'eux : c'est le cas du Canada mais aussi des pays de la péninsule arabique ... avec le risque de l'adoption du model sociétal rétrograde des pétromonarchies !

    Rachid Merdassi :

    Plus de 60.000 tunisiens vivent dans les pays du Golfe et principalement chez les Ibn Saoud et au Qatar, berceau du Wahhabisme pur et dur !

    Personne ne s'en soucie et n'en parle alors que cette diaspora, y compris la frange instruite, retourne en Tunisie totalement métamorphosée et formatée dans ses mœurs et comportements; ce qui en fait, souvent à leur insu, des agents pour le prosélytisme au wahhabisme !

    Un danger culturel insidieux pour leur famille, leurs proches et pour la société à passer à la loupe de nos sociologues et de nos services de sécurité !

    RépondreSupprimer
  14. LE WAHHABISME PRODUIT SES EFFETS EN TUNISIE AUSSI : La bigoterie se répand et l'hypocrisie se généralise !

    Car comment pourrait-il en être autrement, quand le wahhabisme transforme la pratique religieuse en un spectacle permanent ? :

    - ponctualité pour prier dés l'appel à la prière,
    - prière dans les rues, ou
    - prières dans les mosquées sous contrôle sociale et de celui des nervis néo-salafistes qui "occupent" les quartiers,,
    - déguisement (foulards, voiles, burqas, kamis, ...souvent porté sous contrainte et violence psychologique si elle n'est pas physique ...
    - démonstration quasi permanent de sa foi, pour ne pas être suspecté de mécréance .... par l'utilisation d'un langage "codé" où Allah, Mohamed, et des sourates ... ponctuent chaque phrase !

    Pierrot le Fou :

    Il faut avouer que le comportement d’un très grand nombre de Tunisiens tient du paradoxe.

    Ce sont ceux qu’on traite souvent de schizophrènes et d’hypocrites à cause du profond hiatus qui sépare leur comportement de celui des “bonnes mœurs“ et de la chariaa; valeurs conservatrices qu’ils prônent à tout bout de champ.

    Ce sont ceux qui font les quatre cents coups et tiennent par la suite un discours moralisateur, foncièrement conservateur.

    Ces Tunisiens ne sont pas à une contradiction près :
    - Ils sont souvent envieux de ceux qui refusent le wahhabisme et l'emprise des néo-salafistes,
    - Ils font sans cesse preuve d’hypocrisie,
    - Ils médisent des gens à qui pourtant ils n’arrivent pas à la cheville.
    - Ils couchent avec des filles, les traitent de putes, mais pour se marier, ils exigent des vierges.
    - Ils boivent comme un trou toute l’année et se transforment en juges inquisiteurs durant le mois de ramadan.
    - Les jeunes jouent la modernité par leur look : cheveux gominés, habillés "in" avec souvent jean et basket ... prennent un ton libre en public, donnant l'impression d'être "cool" ... bref, des enfants de leur époque, comme on dit.
    Alors qu'en réalité, ils sont enfermés dans la prison du wahhabisme et ses diktats du "haram" et du "halal" !
    A défaut d’observer les règles du wahhabisme et de respecter ses interdits, ils font semblant et surjouent d'une bigoterie fictive; qui n’est autre chose qu’une forme d’abdication intellectuelle !

    Donc, pour ces “schizo“, l’essentiel est de donner le change aux autres par leur bigoterie nouvelle, pour ne pas être suspectés d'être de "mauvais musulmans" !
    Pour le reste, Dieu est grand et miséricordieux, pour leur pardonner leurs incartades.

    Malheureusement, et en dépit des apparences, ces jeunes-gens peuvent à tout moment basculer dans le conservatisme le plus radical, certains pour des raisons de fragilité sociale ou psychique !

    En réalité, ces Tunisiens ont le cul entre deux chaises.
    Ils veulent le beurre et l’argent du beurre !
    Ils veulent profiter des plaisirs de la vie sans se fâcher avec leur conscience depuis que la foi est devenue spectacle avec le wanhhabisme importé par les Frères musulmans d'Ennahdha.

    Il est très difficile de modifier en si peu de temps le mode de vie ancestral à la tunisienne, pour le conformer au model sociétal des pétromonarchies d'Arabie, exportateur du wahhabisme !!

    RépondreSupprimer
  15. A PROPOS DU SCEAU DE L'IGNORANCE QUE LES OBSCURANTISTES ARBORENT SUR LEUR FRONT EN SIGNE DE LEUR PUDIBONDERIE ZELEE ... SINON DE LEUR GRANDE HYPOCRISIE !

    Mongi Ghariani pose une question :
    " Pourquoi certains hommes qui font la prière ont un tampon sur le front. Je n'ai pas vu une seule femme avec cette distinction."

    Ma réponse :
    C'est une marque d'un zèle de dévotion. Or tout zèle chez l'imam Malék est assimilé à de l'hypocrisie (" nifaq ").
    Cette marque est d'importation wahhabite, pratique courante dans cette obédience.

    Les pratiquants se procurent une pièce en terre cuite représentant la Mecque, lieu saint en islam, pour la toucher de leur front lors de la prosternation au moment de la prière.

    Or un corps dur finit par laisser des marques au contact du front, par une hyper kératinisation de la peau suite aux traumatime répétées.

    Il y a encore plus zélés, qui se prosternent en touchant de leur front, deux pièces à la fois :
    - une représentant la Mecque et l'autre
    - la mosquée El Aqsa à Jérusalem, l'autre lieu saint pour les musulmans.
    Ainsi ils se retrouvent avec deux marques au front, preuve de leur dévotion ostentatoire.

    Or toute ostentation dans la foi, est proscrite chez les malékites !

    Si les femmes ne portent pas ces marques au front c'est, j'imagine, pour ne pas abîmer leur peau et qu'elles puissent conserver leur beauté intacte pour demeurer séduisantes pour ces messieurs wahhabites qui ne voient en elles qu'un objet sexuel.

    Faut-il rappeler que les tunisiens sont dans leur immense majorité malékites et ce, depuis des siècles ?

    Voilà pourquoi toutes ces pratiques wahhabites choquent beaucoup de tunisiens habitués à la discrétion dans la pratique de leur religion.

    RépondreSupprimer
  16. DES AUTO-PROCLAMES IMAM FONT LA LOI EN TUNISIE ... AVEC LA COMPLICITE DE L'ETAT !

    Une preuve, s'il en était encore besoin, que BCE & Nidaa ont trahi leur engagement : "dégager" les islamistes et lutter contre l'islamisme et son obscurantisme !!

    Houcine Bzainia :

    Résumé d'une semaine ramadanesque marquée par une tendance à sacraliser le jeûne :

    - Le gouverneur de Tunis ordonne la fermeture des cafés et restaurants ouverts le jour,
    - Un maire interdit aux cafés ouverts de servir les "indigènes",
    - Adel El Elmi devient chasseur de têtes des non-jeûneurs et se comporte impunément en policier des bonnes mœurs religieuses, autoproclamé gardien de la foi et de la chariaa.
    - Et pour couronner le tout, la justice vole aux secours des islamisants et condamne quatre jeunes pour atteinte à la pudeur (religieuse, sans doute !).

    À ce propos, quelques observations s'imposent :
    - Celui qui jeûne ne le fait pas pour la société, il le fait pour son dieu,
    - Il est inadmissible qu'un non-jeûneur doive se cacher pour ne pas irriter messieurs les jeûneurs,
    - A. El Elmi est un hors-la-loi,
    - Certains cafetiers ouverts n'ont pas de couilles, quand ils se laissent impressionner par une crapule, autoproclamé imam (de mes deux !),
    - La charia n'est pas la loi,
    - La Constitution garantit la liberté de conscience,
    - Il n'y a aucune loi qui oblige de jeûner,
    - Tout tunisien n'est pas obligé d'être musulman, et
    - Les tunisiens de confession juve ou chrétienne ne doivent pas être pénalisés par leurs concitoyens de confession musulmane, pour leur imposer l'abstention de fréquenter bar, café et restaurants !

    En somme, cette islamisation forcée doit être combattue avec la même ténacité que mettent ses promoteurs pour la propager, autrement adieu les libertés !
    Si l'Etat semble démissionnaire, c'est aux citoyens de résister aux nouveaux zélés de la foi !!

    RépondreSupprimer
  17. BACCALAURÉAT AU RABAIS, POUR CAUSE DE RAMADAN !

    Tout est bon pour encourager la médiocrité et faire baisser le niveau des étudiants !!

    Mamoghli Chokri :

    Des bruits de couloirs ...

    Les candidats aux baccalauréat réclament expressément et avec insistance, des barèmes faciles afin de tenir compte des difficultés à passer les examens au cours du mois de ramadan !

    Dans ce pays tout est fait pour aller dans le sens de la médiocrité. On la chasse par la porte, elle rentre par la fenêtre. On ferme la fenêtre, elle rentre par les bouches d’aération !!

    On supprime les 20%, on introduit ramadan comme critère de rachat. La belle trouvaille !!

    Et puis quoi encore ? Pourquoi pas à l’Université aussi ? :
    - en accordant +5 points à tout le monde.
    - Et à ceux qui passeront durant un « Moussem » (période de ferveur religieuse), leur accorder +7 points.

    Ras le bol de la religion à toutes les sauces : Examens, politique, médias, sport, culture, tourisme, loisirs, circulation, chantiers, religion, religion, religion, religion...

    Foutez-nous la paix espèces de médiocres.
    Feddina Min Kom (ras le bol de vous !) et de cette islamisation rampante de la société tunisienne !

    RépondreSupprimer
  18. QUAND L'ELITE ECOUTE LES PRÊCHES DES INCULTES, IL NE FAUT PAS S’ÉTONNER DE LA PROPAGATION DE L’OBSCURANTISME SACRÉ !

    Comme disent les tunisiens " khoudh el ilm, min ras el fkaren * "
    ("instruis-toi auprès de cerveaux obtus, pas plus grands que celui des tortues" !)

    * Proverbe traduisant à la fois l'étroitesse et la lenteur d'esprit des obscurantistes !!

    Habib Ben Fredj :

    Quant tu apprends que l'écrasante majorité des imams ont abandonné l'école 3 ou 4 ans après les études primaires, tu te dis : Bah ! rien de surprenant !

    Et quand tu assistes le vendredi au cirque autour des mosquées, où la circulation est au ralentie, tu pestes contre tous ces gens qui manquent de civisme et se garent de façon anarchique ne pensant qu'à une seule chose : ne pas rater le prêche du vendredi !

    Mais quand tu réalises que ces gens venus en voiture pour prier sont, entre autres, des médecins, des enseignants, des avocats, des ingénieurs ... des "bac + 4" voir plus, viennent écouter le prêche de quelqu'un qui a raté son bac; tu te dis le pays va mal !

    RépondreSupprimer
  19. C'EST L'AID El FITR : Bonne fête pour ceux qui "ont fait ramadan" en jeûnant, pour se purifier physiquement et spirituellement !

    Cependant, cette fête comme toutes les autres traditions religieuses, ont été dénaturées par les islamistes, depuis qu'ils ont introduit en force le wahhabisme en Tunisie !

    C'est devenu le règne de l'hypocrisie et des formules toutes faites, venues tout droit d'Arabie, berceau du wahhabisme !!
    Traduisant une bigoterie et hypocrisie à tous les niveaux aussi bien religieux que civil, par une profusion d'expression vidées de leur sens !!

    Ce que dénonçait déjà Yadh Ben Achour, en dénonçant un islamisme à vous dégoûter de la religion et en dénonçant le vocabulaire qui lui sert de signe de ralliement .... que malheureusement beaucoup reprennent en chœur ignorant qu'ils se convertissent au wahhabites à leur insu !

    Houcine Bzainia :

    Je déteste tellement l'islamisme rampant, la bigoterie hypocrite et les apparences de dévotion, que j'en arrive à détester les " saha chribtek *, Aidek mabrouk **, jomaa moubarka ***, ..."; et autres nouvelles formules de "politesses" importées d'Arabie et des pays du Golfe comme " Rabbi maak " ****, mises à toutes les sauces, pour remplacer nos formules de politesses traditionnelles !

    Une bigoterie de plus en plus visible au point que toutes formules mêmes les plus traditionnelles, deviennent suspectes, trahissant l'hypocrisie généralisée qui règne dans le pays depuis que les Frères musulmans y détiennent le pouvoir !!

    Voilà, je l'ai dit ! J'ai vidé mon sac.

    Et ceux qui sont tentés de me faire la leçon, je leur conseille d'éviter ma page.

    * Saha chribtek : Bonne chorba (soupe servie en entrée), en guise de "Bon appétit", pour le jeûneur;
    ** Aidek mabrouk : Bonne fête,
    *** Jomaa moubarka : Que ta semaine soit bénie)
    **** Rabbi maak : que dieu t'accompagne !

    RépondreSupprimer