samedi 17 novembre 2012

LES DÉRIVES DE L'ISLAM DE FRANCE

Ou quand les français découvrent l'islamisme !





Article paru dans : Express Yourself 


Il aura fallut un drame comme celui de Toulouse et de Montauban où le jeune salafiste Mohamed Mehra a tué 5 personnes dont un père et ses deux enfants de confession juive pour que les français réalisent qu’en France existe un salafisme violent, producteur de terroristes. 
Et récemment une vidéo enregistrée à l’insu de sa sœur Souad pour réaliser l’emprise du salafisme sur une famille déboussolée, pour que cette femme accepte de porter la burqa et fasse l’éloge du terrorisme justifiant celui de son frère et celui qui l’inspirait : Ben Laden !
Comment ce salafisme dans sa version wahhabite, obédience la plus obscurantiste et la plus dangereuse en islam, a-t-il pu s’installer en France ?

Nous savons que l’histoire de l’islam de France est liée à celle de ses anciennes colonies. Les populations de confession musulmane faisant partie de l’empire coloniale français, sont dans leur majorité, situées en Afrique du Nord mais aussi en Afrique Noire. Or ces populations pratiquent dans leur ensemble, un islam pacifique, ouvert et tolérant, conformément à l’obédience malékite voir fortement imprégné de soufisme. Faut-il rappeler que l’émir Abdel Kader lui-même était adepte du soufisme.

Cet islam a été importé en métropole par les indigènes des colonies que la France a enrôlés de manière massive durant les deux guerres mondiales pour défendre la mère patrie et ensuite par ceux qui furent appelés pour aider à sa reconstitution. Certains son restés en France et d’autres les rejoindront avant l’indépendance de leur pays. Et depuis la fin de la guerre, la France fera appel aux travailleurs immigrés en provenance de ses colonies pour le développement économique du pays. Mouvement migratoire qui se poursuivra bien après la fin de la colonisation et l’accession à l’indépendance de la plus part de ses anciennes colonies, au delà des trente glorieuses. 

Jamais les immigrés de France en provenance de ses anciennes colonies n’ont posé de problème identitaire lié à leur confession, à leur pays d’accueil. Et jamais leur islam qui est l’islam de France de fait, n’a posé lui non plus de problème aux français. Toutes les communautés des différentes confessions admettant la laïcité, vivaient en harmonies les unes avec les autres. 

Même durant les luttes pour leur indépendance, les leaders des mouvements indépendantistes n’ont pas instrumentalisé la religion à la manière salafiste. S’ils l’ont fait, c’était pour revendiquer leur identité arabo musulmane face à un colonisateur qui leur refusait l’identité française, leur imposant le statut d’indigénat ; notamment en l’Algérie. Les responsables de ce refus, sont les colons eux-mêmes qui craignaient que les indigènes devenant égaux en droit avec eux, ne leur réclament la restitution de leurs biens confisqués par l’administration française; mais aussi les hommes politiques en métropole qui craignaient un raz de marée de parlementaires indigènes au palais Bourbon avec le cauchemar qu’un musulman puisse devenir président de la république française ! 
Ce qui n’a pas empêché ces mêmes hommes politiques d’adopter le décret Crémieux en 1870 qui accordait la nationalité française aux indigènes algériens de confession juive. 

La plus part de ces leaders indépendantistes, comprenaient même la nécessité de la laïcité, pour permettre à leur peuple de sortir du moyen âge où le système politico religieux figé les maintenait depuis des siècles dans un retard qui les a rendus colonisables. Bourguiba convaincu par la laïcité née du siècle des lumières, fera faire à son peuple un grand pas en avant dans cette voie, conformément toujours à sa politique des étapes « sia’sit el mara’hel », espérant à terme instaurer totalement la laïcité. 

Ainsi, pour revenir à la France, l’islam de France a toujours été dominé par le malékisme voir le soufisme : deux obédiences pacifistes, d’ouverture et de tolérance. Mais alors comment le wahhabisme a-t-il pu arriver en Europe et plus particulièrement en France ? 

Deux occasions vont favoriser la propagation du wahhabisme par les Ibn Saoud d’Arabie : 
La guerre d'Afghanistan, pour laquelle les américains laisseront les Ibn Saoud propager ce qui va devenir le péril vert (le wahhabisme), pour neutraliser le péril rouge (le communisme) leur grande hantise ! Ainsi des tribus pakistanaises et afghanes adeptes jusque-là du hanafisme, l'école la plus libérale, vont basculer dés 1977 vers le hanbalisme, dans sa version la plus rigoureuse et la plus radicale de toutes les obédiences musulmanes, c'est à dire le salafisme wahhabite saoudien ; pour devenir des pays exportateurs de terroristes. Et ce, avec la bénédiction des américains dont l’unique obsession est de contrer l’avancée du communisme. 

Les américains ignoraient-ils à ce point le péril vert qu’ils soutiendront pour stopper le péril rouge ? Faut-il rappeler qu’ils ont armé et soutenu Ben Laden originaire d’Arabie et adepte du salafisme wahhabite, pour débouter les soviétiques hors d’Afghanistan ?
La chute du mur de Berlin, signant la fin de l’utopie communiste, sera une aubaine pour les Ibn Saoud de conversion massive au wahhabisme de peuples soumis au joug du communisme soviétique qui leur imposait l’athéisme. Ce sera le point de départ d’une conversion qui va toucher tous les continents : aussi bien l’Amérique, que l’Afrique mais aussi l’Europe aussi bien centrale qu’occidentale. Notamment auprès des jeunes en quête d’identité. 

Or en Europe et plus particulièrement en France adepte de l’intégration de ses immigrés, le système "intégratoire" semble s’être essoufflé depuis les années 60, et la situation va s’aggraver et se détériorer en raison de deux phénomènes :
- Tout d’abord, la seconde et la troisième génération des musulmans de France, enfants de ceux qui immigrèrent, français par leur naissance en France, ont été pour diverses raisons économiques et sociales (chômage, ghetto des villes, enseignement mal réussi ) marginalisés et en ont ressenti une hostilité à l’égard du pays qui n’a pas fait ce qu’il fallait pour les intégrer (l’échec de l'intégration est patent) et ont ressenti le besoin de retrouver leurs racines. Malheureusement, issus de familles défavorisées pour la plupart, ils n’ont pas reçu l’enseignement sur leur culture ni sur leur religion véritable ; ce qui en fait des proies faciles pour les prédicateurs souvent étrangers (d’Arabie et du Qatar).
- Le deuxième phénomène est le prosélytisme que n’ont cessé de faire les Ibn Saoud d'Arabie pour leur wahhabisme. Pour cela les Ibn Saoud vont développer et multiplier les chaines de télévisions paraboliques ainsi que les émissions religieuses confiées aux prédicateurs les plus en vogue. Mais aussi ils vont occuper les banlieues délaissées par le pouvoir en place, devenues propices au prosélytisme du wahhabisme parmi des populations pauvres, incultes ignorant tout de l’obédience de leurs parents dans leur majorité des malékites ! 

Or salafisme wahhabite est spécifique d’Arabie et des pays du Golfe, pays qui ne faisaient pas partie de l’empire colonial français. L’Arabie étant le berceau du wahhabisme, son expansion s’est restreinte au moyen Orient, puisque l’immense majorité des pays musulmans d’Afrique à obédience malékite, le rejetteront. C’est ce que répondra le Bey de Tunisie dans sa lettre à Mohamed Abdel Wahhab, qu’il n’a rien à apprendre aux tunisiens, après que les oulémas de la Zitouna aient jugé son obédience obscurantiste, rétrograde et violente ! 

Mais l’occasion est trop belle pour les Ibn Saoud de concrétiser le deal qui unissait leur tribu à celle de l’imam Mohamed Abdel Wahhab : propager le wahhabisme ! Insidieusement mais surement avec les complicités des pouvoir en place, les Ibn Saoud vont financer les lieux de culte, les centres culturels « musulmans », des écoles coraniques, des medersas gratuites et des livres gratuits….. en assurant leur animation par des imams formés en Arabie….. en multipliant les « œuvres » caritatives islamiques…..à fin d’assurer une emprise sur des populations fragiles par un endoctrinement quasi quotidien. Fort de leur implantation, le salafisme fera son chemin et la politisation des nouveaux adeptes, aussi. 

Ainsi les musulmans de France seront étonnés de découvrir ce « nouvel islam de France » et choqués par les réclamations incessantes de salafistes wahhabites, qui prônent la « visibilité » de leur foi, chose prohibée par le malékisme qui condamne l’ostentation dans la pratique de la foi. Et l’espace public sera envahi de signes religieux ostentatoires tels que : barbes, kamis, sceaux frontaux, voiles puis niqab, prières dans les rues….au grand dam des musulmans de France qui ne se reconnaissent pas dans ce « nouveau islam » d’importation saoudienne ! 

Sarkozy quand il était ministre de l’intérieur, a pensé bien faire d’organiser l’islam de France à la manière des autres religions : l’Eglise pour les catholiques, le Consistoire pour les juifs…. Les musulmans de France n’étant pas organisés en « église », chacun pratiquant sa foi « directement » avec son dieu, Sarkozy se retournera vers ce qui semble « mieux » organisé, c'est-à-dire vers les Frères musulmans protégés de son "ami" l'émir du Qatar; dont le mouvement ne se cache pas d’être un mouvement « politico-religieux » autrement dit un parti politique qui instrumentalise ouvertement la religion ! 

Ainsi une minorité bien structurée et bien financée par l’ « étranger » (Arabie, Qatar…) va par son action vindicative et ostentatoire s’imposer comme représentant de l’Islam de France ! C’est elle qui sera à l’origine des conversions à l’islam (salafiste, et wahhabite bien évidemment) de nombreux jeunes français de confession chrétienne mais marginalisés pour en faire leur porte drapeau et leur porte parole auprès des autorités françaises. 

Si les Ibn Saoud étaient les « amis » de Chirac qui leur accordera la construction illégale d’un somptueux palais sur un littoral protégé de surcroît;  Sarkozy va s’enticher de leur rival : l'émir du Qatar pour en devenir l’ « ami ». Il est plus que probable que l’un et l’autre ont fermé les yeux sur les agissements de ces pétro-monarques en France les laissant propager le wahhabisme, contre des « aides substantielles » ; entre autres pour leurs campagnes électorales. 

Autrement qui pourrait croire que les services secrets de l’état français ou les conseillers des ministres de l’intérieur, « ignoraient » l’invasion de la France par ce salafisme wahhabite qui lui était complètement étranger historiquement et qu’ils n’aient pas mis en garde les responsables politiques contre sa dangerosité ? 

Ainsi les français découvrent ce qu’est le salafisme wahhabite, comme les américains ont découvert le 11 septembre 2001 son horreur avec la destruction des twin towers. Alors qu’ils ont toujours fermé les yeux sur le régime des Ibn Saoud depuis le pacte du Quincy qui lie cette monarchie aux EUA : « pétrole contre sécurité » ; les laissant propager un islam obscurantiste et dangereux, allant jusqu’à les soutenir pour faire front au communisme, leur bête noire de toujours ! Où sont les limites de la « real politik » pour l’Occident ? 

Sarkozy semble avoir découvert, à l’occasion de l’affaire Mehra, le salafisme violent ! Si l’on peut dire : « mieux vaut tard que jamais », il n’en demeure pas moins qu’il a été à l’origine du développement de ces tendances salafistes avec lesquelles il a pactisé pour organiser l’Islam de France, notamment avec l’UOIF, un repaire pour "frères musulmans". 
Voilà qu’aujourd’hui il interdit la venue en France de prédicateurs salafistes invités par cette organisation et écrit une très belle lettre à l’UOIF pour lui rappeler les valeurs de la France.
Pourtant ils sont déjà venus officier en France, prêchant la haine et la violence contre les mécréants dont l'Occident. Pourquoi ne les découvre-t-il que maintenant ?
Peut-on sérieusement penser qu’il ignorait les tendances et les possibles dérives de cette organisation lorsqu’il l’a reconnue et lui a permise de se développer en France ? 

Quelle belle hypocrisie ! Quel opportunisme ! Sarkozy exploiterait-il son "irresponsabilité" à des fins électoralistes ? Il faut rappeler que c'est lui en tant que ministre de l'intérieur qui a favorisé et admis qu'une bande de salafiste wahhabite représente tous les musulmans de France. Était-ce pour faire plaisir à son « ami wahhabite », l'émir du Qatar ? Car il faut rappeler ce que sont les musulmans de France. Dans leur immense majorité se sont des nord-africains connus pour leur obédience MALÉKITE ! Quand aux musulmans noirs africains, leur pratique est imprégnée de SOUFISME.
Et dire que Sarkozy laisserait à l'émir du Qatar le soin de s'occuper des banlieues défavorisée de France ! 

Comment Sarkozy ou du moins ses conseillers pouvaient-ils ignorer à ce point la nature de l'islam de France pour permettre l'importation de ce qu'il y a de pire : le salafisme dans sa version wahhabite ? Alors que l’histoire coloniale de la France n’a rien à voir avec les pays du Golfe et encore moins avec l’Arabie. 
Est-ce là la realpolitik de Sarkozy ? A moins que sciemment dans un but électoraliste, il ait favorisé l'islamisme pour mieux exaspérer les français et récupérer les électeurs du Front National qui fait de l'islamophobie son fond de commerce ! Si c’est le cas, il est machiavélique. 

Il est grand temps que les musulmans de France ne soient plus les otages d’un islamisme qui les choque et qui leur fait du tort en même temps. Car l’amalgame est très vite fait entre Islam et islamisme par une majorité de français qui n’en saisissent pas les différences. Mais pour cela il faut que les hommes politiques eux-mêmes, cessent de jouer aux apprentis sorcier en laissant se développer en France au nom de la démocratie, ce que tous les experts savent comme nuisible et dangereux, au nom de je ne sais quelle amitié ou quels intérêts ! C’est curieux que Sarkozy crie au feu alors que c’est lui qui l’a allumé par pur calcul électoraliste. Heureusement qu’il soit parti.

Il semble que François Hollande veuille remettre la République sur les rails, et son ministre de l’intérieur Manuel Valls est plus que jamais décidé à faire respecter la laïcité, tant malmenée par les gouvernements successifs, depuis Giscard d'Estaing qui a ouvert la brèche dans cet acquis républicain !
Mais par ailleurs il semble tomber dans le piège du paradoxe qatari quand il fait l'éloge de son ami l’émir ... et admet qu’il finance la réhabilitation de certaines banlieues françaises ! 
Est-ce le début d'un colonialisme à l'envers ?

La real politik a ses limites : la sécurité des peuples. Il est clair que les français se "réveillent" et exigeront maintenant de leurs hommes politiques de tous bord, qu'ils ne tolèrent plus les agissements de cet islam obscurantiste. 

Rachid Barnat

15 commentaires:

  1. L'OCCIDENT JOUE AVEC LE FEU !
    Il soutient l'islamisme et laisse faire les pétromonarques diffuser leur poison wahhabite dans leur société ...
    d'abord parmi les maghrébins laissés pour compte dans leurs banlieues dites "difficiles",
    et depuis peu parmi leur propre jeunesse déboussolées ...

    Voilà comment petit à petit et insidieusement, les pétromonarques répandent leurs tentacules dans un monde occidentale qu'ils vampirisent par leurs pétrodollars et par leur wahhabisme ... toujours fascinés par leur immense fortune ... éphémère; puisqu'elle finira un jour ou l'autre avec leur pétrole !

    L’étendard des islamistes étant le voile dont ils affublent leur pire ennemie qu'est la femme, on voit se multiplier les "burqatées" parmi les européennes de souche !
    Un joli pied de nez aux responsables politiques occidentaux : qui osera dire à une européenne de souche de "rentrer chez elle" ?
    Malins les islamistes, ils se joueront des lois, des règles des Occidentaux, dont les droits de l'hommes ... qu'ils maîtrisent bien pour s'implanter agressivement parmi eux !

    Des belges de souche, fraîchement convertis au wahhabisme, n'ont-ils pas appelé les belges qui refusent la chariâa ... à quitter la Belgique ?

    Depuis le 11 septembre 2001, l'occident se croit malin de jouer avec les pétromonarques à un jeu qui tôt ou tard se retournera contre lui !

    La "veuve blanche" n'est qu'une preuve de plus de la "wahhabisation" rampante et conquérante qui s'installe chez eux !

    Puisque les responsables politiques occidentaux se persuadent que cela ne peut concerner que les "arabo musulmans" !!

    http://www.lepoint.fr/monde/kenya-la-veuve-blanche-qui-hante-nairobi-24-09-2013-1734490_24.php#xtor=CS1-31

    RépondreSupprimer
  2. LE LAXISME DES HOMMES POLITIQUES FRANÇAIS ... porte ses fruits !
    Ce sont les français qui dégustent !
    Les lieux publics sont investi pour des démonstrations d'invasion massive du wahhabisme !
    Les français se laisseront-ils coloniser par les pétromonarques "grands amis" de leurs dirigeant ?

    Le problème se pose déjà aux :
    - anglais,
    - aux belges,
    - aux scandinaves,
    - aux australiens ....

    Puisque le wahhabisme a vocation à convertir le monde entier à cet islam obscurantiste que diffusent les pétromonarques par tous les moyens :
    - TV,
    - satellites,
    - internet,
    - oeuvres "caritatives",
    - financement d'école coranique, d'université théologiques ....
    - au besoin par la violence et les armes : guerres, jihadistes, terroristes ....
    comme le préconise le salafisme "revu" et "corrigé" par Mohamed Abdelwahhab !

    https://www.youtube.com/watch?v=UbVksEZdvbQ

    RépondreSupprimer
  3. RANÇAIS D'ORIGINE CONTRÔLÉE !
    Pas comme les autres ?

    Réalisateur : Jean-Thomas Ceccaldi.
    Résumé :
    30 ans après « La Marche de l'égalité et contre le racisme », Jean-Thomas Ceccaldi et Mustapha Kessous donnent la parole à des citoyens qui ont encore aujourd'hui le sentiment d'être des « fils et filles de » avant d'être simplement des Français à part entière.

    Ils questionnent ceux qui avaient vingt ans en 1983 sur le sentiment d'exclusion et sur les rendez-vous manqués qui ont suivi cet événement. Pionniers d'un combat pour l'intégration, les témoins parlent du silence qui a suivi leurs espérances.

    A travers le portraits de ceux à qui la République réclame souvent des signes d'identité se dessine aussi une histoire de France, associée à l'immigration maghrébine.

    http://www.youtube.com/watch?v=U16f9kjxFjM

    RépondreSupprimer
  4. L'ISLAMISME : CASSE TÊTE POUR LES OCCIDENTAUX ... AUSSI !

    Jean-Pierre Ryf :
    C'est un arrêt tout a fait fondamental qui va être rendu et il faut souhaiter qu'il rejette le pourvoi car comme le dit l'article dans le cas contraire : il y aura une sorte d'appel aux demandes communautaristes; et c'est contraire à l'intérêt du pays qui doit aller vers la cohésion plutôt que vers des demandes diverses et variées.
    C'est d'autant plus nécessaire qu'il faut être naïfs pour penser qu'il n'y pas derrière ces demandes une volonté évidente d'affronter l'Etat et une volonté de prosélytisme dangereux à terme.

    http://www.huffingtonpost.fr/2014/06/16/baby-loup-cour-cassation-nouveau-passage_n_5497976.html

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.com/2012/05/import-export-tel-que-pratique-par-les.html

    RépondreSupprimer
  5. Voici quelques textes pour comprendre le Message d'Allah:
    http://vers-le-firdaws.blogspot.com/
    Bonne lecture. Qu'Allah te guide.

    RépondreSupprimer
  6. ENFIN UN RESPONSABLE POLITIQUE RECONNAÎT L’INGÉRENCE "ÉTRANGÈRE" DANS L'ISLAM DE FRANCE ...
    Et il a le courage de vouloir y mettre fin !

    Ce n'est pas trop top !!

    Encore faut-il qu'il mette fin au wahhabisme (qui fonde l'islamismes + le jihadisme + le terrorisme) dont les pétromonarques ont déjà distillé le poison dans les mosquées, "centres cultuels" et "centres culturels" qu'ils finançaient jusque-là !!!

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/12/97001-20150212FILWWW00322-valls-contre-le-financement-etranger-de-l-islam.php

    http://www.lefigaro.fr/politique/2015/02/13/01002-20150213ARTFIG00364-manuel-valls-part-en-guerre-contre-les-derives-de-l-islam.php

    RépondreSupprimer
  7. Un peu d'effort pour comprendre Rachid.
    Hausse des conversions à l'islam :
    https://www.youtube.com/watch?v=azVSh8Dunak
    Les musulmans accueillent toute personne reconnaissant en son for intérieur l'immensité et la majesté du Dieu Créateur. A Lui les louanges, c'est un bien immense que les gens entrent dans l'islam, pour les musulmans comme pour ceux qui ne croient pas.

    Le lien que j'ai donné est un extrait de la radio "RTL".
    L'islam est une religion complète et non pas une idéologie humaine sujette à la critique.

    Depuis toujours, les détracteurs qui veulent éloigner les gens de leur Créateur n'ont pas la valeur de l'aile d'un moustique. Charles Martel s'est fatigué pour rien, et il s'est fait de l'injustice à lui-même avant d'en faire aux français. De nos jours les faibles ambiguïtés des ennemis du bien se dissipent rapidement à la lumière de l'islam authentique.

    Le FN utilise le mot islamisme au lieu de islam simplement pour ne pas être accusé de s'en prendre directement à l'islam.
    La preuve c'est que depuis qu'ils prétendent qu'il y a une différence entre islam et islamisme, ils n'ont jamais su expliquer clairement et de façon convaincante cette prétendue différence.

    C'est une stratégie qui utilise abusivement l'ignorance des gens envers l'histoire de la communauté musulmane et la langue arabe.
    Ils ne veulent pas dire untel est salafi, untel est soufi, ou mourji, ou ikhwani, ou khariji. Mais ils disent : "djihadiste", "terroriste", "islamiste", "intégriste", "wahhabite", "fondamentaliste". Tout cela pour laver le cerveau des gens et leur faire croire que les prêcheurs musulmans sont tous égarés, tout comme les chrétiens et les juifs.
    Tout comme les journalistes disent: "salafiste djihadiste", ce qui équivaut à salafi khariji, et non pas salafi moujahid, ou bien ils disent "salafiste du groupe tabligh".

    Mais une personne ne peut être à la fois une chose et son contraire. Ces rapprochements ressemblent au rapprochement suivant (mais en pire encore) : catholique témoins de "Jéhovah" ou bien : protestant catholique, ou catholique manichéen. Mais si ils diraient cela, les gens seraient dès le début que c'est de la manipulation et du mensonge ! Tandis que la masse ne connait pas l'histoire des musulmans, ou tout du moins les responsables de l'information veulent une connaissance faussée pour la masse, car si cette approche capitale se fait par le biais d'un musulman averti, alors il se peut que les gens entre rapidement dans l'islam et en masse.

    Donc si quelqu'un demande : qui est sur la vérité parmi les catholiques (modernes, laïcs et intégristes), les protestants, les orthodoxes, les mormons et les Témoins de "Jéhovah" ? Il faut répondre : aucun; ils sont tous égarés, bien que le degré d'égarement des catholiques et des mormons soit au-dessus de celui des autres.

    RépondreSupprimer
  8. Et si quelqu'un demande : qui est sur la vérité parmi les salafis, les frères musulmans, les mourji, les mou'tazilites, les chiites, les soufis, la "communauté Ahmediya", les khawarijs (Al Qaïda), les maatouriidi, les jahmis, les ahbâches, les hadaddis, les sourouris et jama'at tabligh ?
    Il faut répondre : ce sont les salafis, car ce sont les vrais sounnis, tandis que tous les autres sont égarés.
    Le salafisme n'est pas divisible en lui-même car c'est le Coran et de la Sounnah avec la compréhension des pieux prédécesseurs. Il fait référence au même type de musulmans, dans toutes les époques et tous les pays. Tandis que le soufisme fait référence à plusieurs sectes, de même que le kharijisme.

    Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit :
    "Un groupe de ma Communauté ne cessera d'être dans la vérité et d'avoir le dessus jusqu’à que vienne l'ordre (peu avant la fin du monde), celui qui s'opposera à lui ou l'abandonnera, ne lui causera aucun préjudice." [Rapporté par l'imam Al Boukhari, Mouslim, Abou Dâoud et d'autres]
    Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a aussi dit : « Les juifs se sont divisés en soixante et onze groupe, les chrétiens se sont divisés en soixante-douze groupes et cette communauté se divisera en soixante-treize groupe, tous en Enfer, sauf un seul groupe. » Les compagnons demandèrent : « Quel est ce groupe, ô Messager d'Allah ? »
    Il répondit : « Al-jamâ’a (le Groupe). » et dans une version: « Ce sont ceux qui sont sur ce sur quoi je suis aujourd'hui et mes Compagnons. »

    Cette explication est importante car sur un forum j'ai lu quelqu'un qui a écrit naïvement : "il ne faut pas confondre l'islam et la religion musulmane" !! Donc cela prouve que la manipulation a atteint un stade dramatique. Et comme cela est beaucoup plus répandu; il y a la phrase : "il ne faut pas confondre l'islam et l'islamisme". Mais cela est le chemin même des amalgames et non pas le chemin de la clarification des dérives et des hérésies dans la compréhension de l'islam.
    Oui; certains disent : "il ne faut pas faire d'amalgame entre islam et islamisme." Mais en disant cela ils sont eux-mêmes tombés dans l'amalgame. Donc abandonner le mot islamisme, puis apprenez sérieusement l'islam et l'histoire des musulmans, ensuite exprimez-vous en craignant Allah.
    Si quelqu'un s'affiliant à l'islam dit : "Il faut sortir de l'islamisme", les gens vont finir par se demander "mais alors l'islam; es qu'il faut entrer dedans ou pas ?", c'est dramatique d'en arriver là. Tout est bien dans l'islam, que du bonheur, un chemin dans le bonheur vers le bonheur éternel.

    Et si quelqu'un dit l'islam c'est la religion ancienne, tandis que l'islamisme c'est l'islam de Jamal Dine Al Afghani, Hassan Al Banna, Sayyid Qoutb et Oussamah Ben Laden, avec la franc-maçonnerie, le nationalisme, le libéralisme, le socialisme, le capitalisme, la démocratie, la théocratie, la dictature et le terrorisme !

    Cela ne résout pas le cœur du problème, car beaucoup disent que les islamistes sont archaïques ! Mais le problème se résout en répondant à la question : es que ces idéologies dont ces prêcheurs s'inspirent sont compatibles avec l'islam ? Non.

    Donc celui qui aime l'islam doit apprendre et expliquer l'islam, puis différencier entre l'islam et ces idéologies. Une personne est soit croyante en Dieu, soit mécréante; il n'y a pas de situation intermédiaire entre les deux.

    RépondreSupprimer
  9. VOUS AVEZ DIT ISLAM DE FRANCE ?

    Comment peut-il y avoir un islam de France alors que la plus part des imams et des centres culturels musulmans transformés très vite en centres cultuels ... sont financés par des pays étrangers :
    - qui veulent garder la main sur leurs ressortissants vivant en France; tels que l'Algérie, le Maroc, la Tunisie, l'Egypte, la Turquie ...
    - ou pire par des pays qui cherchent à mettre la main sur toutes ces communautés originaires des différents pays musulmans pour les convertir à coup de pétrodollars au wahhabisme comme le Qatar, l'Arabie saoudite et autres pays du Golfe !

    Tant que la France n'aura pas mis fin à ces ingérences, il ne faut pas s'étonner des "fatouas" émises dans ces pays étrangers, que les imams en France voudront appliquer au mépris des lois de ce pays.
    Et tant que les responsables politiques ne feront pas barrage au wahhabisme à cette obédience obscurantiste importée de pays qui n'ont jamais fait partie de l'histoire de France, il ne faut pas s'étonner du terrorisme qui la sous-tend !!

    Il faut former des imams de France, en France dans des institutions françaises contrôlées par l'Etat français ... pour pouvoir parler d'un islam de France !!!

    Manuel Valls est le premier responsable politique qui ait osé faire le bon diagnostic sur l'origine du cancer qui ronge la société française ...
    Aura-t-il le courage d'y remédier en s'attaquant à la source du mal :
    le wahhabisme des pétromonarques ? !!!!

    Pour commencer, il doit dissoudre les associations "représentatives" des musulmans de France, comme l'UOIF .... mises en places par Sarko et autres Chirac, "amis" des pétromonarques ... et qui sont tenues, sinon infiltrées, par les Frères musulmans, protégés du Qatar pour diffuser le wahhabisme.

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2015/02/le-wahhabisme-prend-ses-marques-en.html

    RépondreSupprimer
  10. ISLAM DE FRANCE ou ISLAM EN FRANCE ?

    Il faut que la République française cadre la formation des imams et des responsables associatifs :

    - Il s'agit de penser leur rôle à partir de leur degré de compatibilité avec la société française et pour ce faire, il convient et c'est une bonne chose, de former les futurs clercs avec des diplômes universitaires d'inculcation aux valeurs de laïcité.
    Cette démarche est positive mais elle manque cruellement d'ambition.

    - Le problème ne réside pas seulement dans la formation des imams mais dans la formation des responsables associatifs qui sont partie prenante de la sélection des imams.

    - Le CFCM propose avec le ministère de l'Education et de l'enseignement supérieur des régimes de convention (pédagogique) et d'agréments (universitaires) avec des institutions universitaires pour améliorer l'offre de formation.

    http://www.huffingtonpost.fr/suleiman-gabryel/islam-de-france-islam-francais_b_6845636.html?utm_hp_ref=france

    RépondreSupprimer
  11. DOSSIER TABOU !

    L'islam* en France : la République en échec !

    Ce nouveau programme, incarné par Bernard de La Villardière, explore les grandes questions qui se posent à notre société. Des questions qui suscitent la controverse et divisent l'opinion. Pour ce premier numéro de Dossier Tabou, nous nous sommes intéressés à la compatibilité de l'islam avec la République.

    Port du voile, du burkini, demandes à caractère intégriste à l'hôpital, écoles confessionnelles, construction de mosquées : voici une vingtaine d'années que les revendications relatives à la pratique de l'islam font la Une de l'actualité. Depuis les tragédies de janvier 2015, les Français s'interrogent davantage encore sur la place de l'islam dans notre société.

    Lors de notre enquête, nous avons découvert que plusieurs courants de l'islam se livrent à une sévère concurrence sur le territoire national : modéré, piétiste fondamentaliste et jihadiste.

    Des courants financés, contrôlés, instrumentalisés par des puissances étrangères. Aujourd'hui, ce sont les porte-voix de l'Arabie Saoudite, de l'Algérie, du Maroc ou de la Turquie qui s'expriment le plus souvent dans les mosquées.

    Nous avons découvert que les imams les plus extrémistes gagnent du terrain aux dépens de modérés républicains, parfois menacés de mort.

    Face à cette absence de gouvernance, une puissante fédération musulmane tente de mettre la main sur l'ensemble des musulmans : l'UOIF.

    L'Union des Organisations Islamiques de France est la filiale française des Frères Musulmans dans notre pays. Une institution secrète qui a pour but de déconnecter la communauté musulmane du reste de la société, de grignoter peu à peu l'espace public au nom de la liberté d'expression pour installer la charia en France.
    - L'UOIF possède ses mosquées et ses écoles.
    - Elle organise de grands rassemblements et attire des centaines de milliers de personnes qui peuvent écouter des prédicateurs étrangers souvent homophobes, antisémites et favorables à la lapidation des femmes.

    D'anciens Frères Musulmans ont accepté de témoigner pour dévoiler la stratégie cachée du mouvement qui veut former les élites islamistes de demain.
    - À l'hôpital public, des femmes refusent de plus en plus d'être examinées par un homme.
    - Même du côté du personnel les entorses au règlement se multiplient.
    - Voiles et barbes longues s'invitent dans les salles de consultation.

    Dans certaines communes, des élus ont cédé aux sirènes du communautarisme.
    - Pour s'attirer des voix ils multiplient les entorses à la laïcité.
    - Financements déguisés de lieux de cultes ou aides à des écoles confessionnelles,
    - ces coups de canifs dans le pacte républicain ont parfois renforcé localement les courants les plus radicaux de l'islam.
    - Jilbab, tchador, niqab, hijab, la question du voilement de la femme musulmane divise les Français.
    - Le simple foulard suscite parfois l'hostilité. Nous avons rencontré des musulmanes qui souffrent de ces amalgames. Elles revendiquent le droit d'afficher leur appartenance religieuse dans un pays qui est le leur... Mais elles rejettent aussi la surenchère salafiste.

    Au cours de notre enquête, nous avons voulu donner la parole à des musulmans qui sont les premiers à dénoncer les dérives dans la gestion de leur culte.
    Des dérives qui empêchent la naissance d'un véritable islam de France.

    PS : * L'émission a pêché déjà par son énoncé : islam de France, plus racoleur que d'annoncer clairement la couleur puisqu'il s'agit de l'islamisme que certains s'évertuent à nommer pudiquement salafisme, alors qu'il aurait suffit de dénoncer et de condamner le WAHHABISME qui les fonde tous et que les Frères musulmans importent en France pour remplacer l'islam de ses anciennes colonies que sont le malékisme et le soufisme !!

    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/09/30/31003-20160930ARTFIG00125-dossier-tabou-de-m6-sur-l-islam-irruption-du-reel-et-retour-des-censeurs.php

    RépondreSupprimer
  12. POURQUOI J'APPLAUDIS AU DISCOURS DE FILLON :

    Si le communisme fut le mal du 20 éme siècle, le wahhabisme est celui du 21 éme siècle, en pire puisque qu'il se joue de la religion et surfe sur le sacré en décrétant en les multipliant, le "halal" (le licite) et le "haram" (l'illicite).

    Or jusque-là, ceux qui rejettent l'islamisme ont fait un amalgame entre musulmans et islamistes, faisant du tort aux français musulmans, en développant une islamophobie à l’encontre de tous les musulmans de quelque obédience qu'ils soient.

    Si j'applaudis au discours de Fillon, c'est parce qu'il est le premier homme politique français à faire le distinguo entre islam et islamisme !

    Il reconnaît que l'islamisme fait du tort aux musulmans dans le monde et en France en particulier et ose nommer ce qui le fonde : le wahhabisme et dénoncer ceux qui le diffusent et le soutiennent à savoir les Frères musulmans et les pétromonarques.

    Par conséquent, ayant fait le bon diagnostic, il s'engage à lutter contre ce mal qui mine le monde d'aujourd'hui et qui a fait des ravages dans le monde dit "arabo musulman", comme le communisme en avait fait en Europe, se traduisant par des millions de morts pour l'un et pour l'autre !

    Il s'engage à restaurer la laïcité mise à mal depuis le développement des communautarismes aussi bien par la gauche que par la droite; et que Hollande a aggravé par son laxisme en laissant se déployer l'islamisme.

    A la différence des Le Pen qui fondent toute leur "politique" sur l'exclusion des musulmans, puisque l'islam selon eux pose problème pour la France.

    RépondreSupprimer
  13. FILLON - JUPPE : deux projets, deux discours !

    L'un d'un niveau présidentiel, l'autre de celui d'un gestionnaire !
    L'un au ton offensif, l'autre au ton défensif.

    Une chose est certaine car affirmée avec conviction, est que Fillon en finira avec l'islamisme et les Frères musulmans, qui minent la France !
    Alors que Juppé dénonce une campagne calomnieuse le traitant de Ali Juppé ... mais ne dit pas clairement ce qu'il fera contre le wahhabisme, les Frères musulmans et les pétromonarques qui les soutiennent !!

    Fillon : Un ton gaullien, un discours vigoureux.
    Fillon est bel est bien le De Gaulle dont beaucoup se revendiquent mais trahissent !

    Il manquait un tel homme pour la France pour la sortir de sa torpeur et sa frilosité face aux attaques contre la laïcité entre autres celle des islamistes qui veulent y répandre leur wahhabisme.

    Bravo Fillon tout y est : le ton et la prestance !

    PS :
    Espérons qu'il tiendra la dragée haute aux Frères musulmans qui minent la Tunisie d'un autre grand homme : Bourguiba !!
    Et qu'il mettra un terme à la supercherie des socialistes que serait l' "islamisme modéré" des Frères musulmans, qu'ils soutiennent !!!

    RépondreSupprimer
  14. LES FRÈRES MUSULMANS ONT FINI PAR AVOIR RAISON DE LA POLITIQUE D’OUVERTURE .... EN FRANCE et au CANADA !

    L’ACCOMMODEMENT RAISONNABLE ... au Canada depuis 1985 !
    LA POLITIQUE MULTICULTURALISTE ... depuis VGE !!

    Ont tous fini par être dévoyés par les néo-salafistes et leurs protecteurs les pétromonarques, qui diffusent activement le wahhabisme dans les sociétés occidentales ... jouant la carte du communautarisme !

    L’accommodement raisonnable s'est traduit par "l'identité heureuse" chez Alain Juppé !!
    Mais sa naïveté le perdra de n'avoir pas vu que les Frères musulmans, politiquement les mieux organisés et les plus actifs d'entre les néo-salafistes de tous poils, ont aussi dévoyé cette belle et généreuse idée !

    Ce que Fillon semble avoir compris puisqu'il est désormais contre le Multiculturalisme et le Communautarisme, soutenus par les gens de gauche.

    S'il est élu, mettra-t-il un terme aux liaisons dangereuses des responsables politiques français achetés par les pétromonarques au prix d'or; ou du moins en écartera-t-il les plus compromis .... ; puisque même Villepin est tombé dans le panneau de l'émir du Qatar qui lui commande la rédaction d'une constitution pour son émirat !
    C'est dire à quel point l'émir se moque de lui ... ce monarque absolutiste pour lequel la chariaa tient déjà lieu de constitution !!

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Accommodement_raisonnable

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/11/25/ce-qu-il-faut-retenir-du-debat-fillon-juppe_5037604_4854003.html

    RépondreSupprimer
  15. CURIEUX FILLON !

    Nous savons que l'islamisme des Frères musulmans s'est développé sous Sarkozy avec sa complicité; puisque voulant organiser l'islam de France, il en a confié la tâche .... aux Frères musulmans !

    Le wahhabisme qui fonde l'islamisme mais dont peu d'homme politiques osent nommer pour ne pas froisser leur grand ami l'émir du Qatar, s'est installé de manière agressive en France depuis le règne de Sarkozy !!

    Or durant 5 ans Fillon était aux manettes en tant que premier ministre .... et voilà qu'il découvre après coup l'origine du mal de la France : le wahhabisme & les Frères musulmans !

    Était-il à ce point ignorant du danger du wahhabisme et des Frères musulmans ?

    Ou était-il lui aussi contraint de fermer les yeux sur le grand ami de Sarkozy, l'émir du Qatar, protecteur des Frères musulmans et exportateur de wahhabisme avec son frère ennemi, Ibn Saoud ?

    Certains diront : mieux vaut tard que jamais ...

    Mais la décision de Fillon de partir en guerre contre le wahhabisme, les Frères musulmans et les pétromonarques qui les soutiennent, ne doit pas faire oublier sa part de responsabilité d'avoir permis à l'hydre islamiste de s'installer en France et de prendre en otage l'islam de France et les français de confession musulmane !!!

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2013/02/il-faut-appeler-un-chat-un-chat.html

    RépondreSupprimer