dimanche 18 octobre 2015

POUTINE-MANIA CHEZ LES "ARABES" DU "PRINTEMPS ARABE" ?

Article paru dans : 
Kapitalis
Agoravox

 « Les Américains ont pu détecter de l’eau sur Mars, 
mais ils ne parviennent pas à repérer les installations de l’E.I »

« Ceux qui détruisent des nations entières 
n'ont pas à nous donner de leçons de démocratie et 
à nous apprendre les valeurs de vivre librement »
Vladimir Poutine 

Depuis que Poutine a repris la main en Syrie, les réseaux sociaux bruissent de commentaires de toutes sortes pensant que la donne du fumeux printemps arabe est entrain de changer. Certains s'enthousiasment et d'autres leur reprochent leur Poutine-mania, rappelant le despotisme de Vladimir Poutine et ses exactions en Tchétchénie !

L’ «extrémisme» islamiste : un «produit» occidental

Faut-il rappeler les erreurs des occidentaux qui découvraient soudainement que le Shah d'Iran était un dictateur qui torturait et embastillait ses opposants alors qu'en réalité ils lui en voulaient d'avoir triplé le prix du baril de pétrole provoquant le 1er choc pétrolier de 1973 qui a mis à mal toute l'économie de l'Occident ? 
Sous prétexte de droit de l'homme, ils ont lâché le Shah et ont permis l’arrivée de Khomeiny au pouvoir en février 1979 dans l'espoir qu'il sera plus raisonnable que le Shah. Non seulement il ne l'a pas été mais en plus ils ont vu s'installer un islamisme chiite des plus rétrogrades, dont les premières victimes sont les iraniennes; qui 35 ans après ne savent plus à quels saints se vouer pour recouvrer leurs libertés d'avant la "révolution" ! 
Qui se soucie du devenir des iraniens et plus particulièrement des iraniennes soumises à la chariâa, corpus de lois faites par les hommes pour les hommes au détriment des femmes ? 
Qu'ont-ils fait les occidentaux pour ces victimes ? Rien ! Que sont devenus leurs combats pour les droits de l'homme en Iran ? Pas grande chose !

Par ailleurs, qui a introduit le wahhabisme, l'autre islamisme sunnite, en Afghanistan, au Pakistan; les transformant en exportateurs de "jihadistes" ?
Pourtant, c’était toujours au nom des droits de l'homme que les américains sous prétexte de préserver ces pays du communisme envahissant de l'URSS, ont crée al Qaïda et formé son chef Oussama Ben Laden !

La pseudo-guerre au terrorisme

Boualem Sansal disait : " Le monde arabe passe sans difficulté de Lénine à Allah, en vertu d'une vieille tradition tribale, puisque après tout il s'agit toujours d'obéir à un chef et de faire allégeance aux lois du clan. Les américains ont favorisé ce transfert des intelligences locales d'une bondieuserie dans l'autre, pensant ainsi empêcher l'emprise de Moscou sur le monde arabe : favoriser Scylla dans l'espoir de piéger Charybde est une tentation à laquelle ces grands rusés cèdent depuis des lustres avec le succès que l'on sait, un peu partout sur la planète " !

Suite aux attentats du 11 septembre 2001, les américains ont déclaré la guerre aux terroristes ... ceux-là même qu'ils ont soutenus en Afghanistan contre les soviétiques; et à nouveau les pays occidentaux se sont alignés derrière eux pour faire la guerre au terrorisme, qui est devenue un alibi pour contrôler l'or noir des pays  "arabo-musulmans" !
De deux choses l'une :
- l'Occident est naïf pour suivre les américains dans leur phobie maladive du communisme et leur guerre obsessionnelle contre cette idéologie totalitaire aussi bien en interne (maccarthysme), qu'en externe dans leur guerre ouverte contre tout Etat communiste; admettant jusque la réactivation du wahhabisme, ce mauvais islam comme nous dit Obama dans son discours du Caire !
- Ou tous savent ce qu'ils font, les droits de l'homme n’étant qu'un alibi !


La mauvaise blague du jour de l’état major US:
« la Russie est aux portes de l’OTAN »
L’islam extrémiste des pétro-monarques «amis» des occidentaux

Le plus étonnant c'est l'inconscience des occidentaux qui n'ont pas retenu la leçon iranienne. Ils ont aidé les islamistes à prendre le pouvoir, qui pour les remercier se sont retournés contre l'oncle Sam.
Or ceux-la mêmes qui ont soutenu l'islamisme chiite en Iran, sont entrain de soutenir l'islamisme sunnite de leurs amis petromonarques pour le répandre dans tous les pays du "printemps arabe" et au-delà; jusque chez eux en Occident ! Mais tôt ou tard les occidentaux dégusteront à leur tour l'islamisme "modéré" de leurs amis, que leur vantent tant leurs responsables politiques.

On nous invoque la barbarie de Poutine. 
Et que dire de la barbarie des américains ?
Faut-il rappeler les bombes atomiques sur Hiroshima et sur Nagasaki ?
Faut-il rappeler la guerre totale d'extermination au napalm des vietnamiens ?

Les peuples depuis la nuit des temps sont à la merci des puissants du moment :
Ce fut le cas de la puissante Carthage, puis de l'immense empire romain. Puis sont venus les empires coloniaux : celui des conquistadors espagnol et portugais d'abord; puis plus tard celui des français et des anglais ... qui chaque fois ont redessiné les frontières et les pays. 

Les derniers en date, ce sont les EU et l'empire soviétique qui ont émergé à la faveur des deux dernières guerres mondiales. Si la durée des empires se calculait en siècles, depuis le 20éme siècle leur durée de vie n’excède pas les 100 ans; le dernier en date étant l'empire soviétique qui s'est effondré au bout de 70 ans. Serions-nous les spectateur d'un nouvel ordre mondial avec une nouvelle redistribution des cartes : les pays émergeant ne manquent pas ... dont la Chine ? 


La mascarade américaine

Nous sommes à l’évidence à la veille d'une nouvelle redistribution des cartes avec une nouvelle reconfiguration du Moyen Orient et plus largement celle du monde "arabo-musulman". L'intention des américains devient de plus en plus claire depuis qu'ils ont stoppé la progression du communisme soviétique en Afghanistan et depuis la chute du mur de Berlin.

Or depuis le chaos en Irak, puis en Libye et maintenant en Syrie, les peuples du fumeux printemps arabe en ont ras le bol de la mascarade américaine qui, sous couvert d'installer la démocratie et de faire respecter les droits de l'homme chez les "arabes", sèment le chaos créateur de nouveaux pays pour en redessiner les frontières établies par les empires coloniaux français et anglais.
D'autant que les américains sont acoquinés avec des pétromonarques dont le régime est tout sauf démocratique et qui s'assoient sur les droits de l'homme dont ils ne revendiquent la présidence de l'organisation au sein de l'ONU, que pour mieux narguer le cupide Occident !

Poutine dit ce qu’il pense et pense ce qu’il dit 

Les américains ne dupent plus grand monde et surement pas Poutine.
L’opération russe en Syrie révèle, pour ceux qui en douteraient encore, les véritables commanditaires du terrorisme dans le monde. Ce qui explique " l'inefficacité " d'Obama à en finir avec Daech ... puisqu'il l'a crée; comme ceux qui l'ont précédé avaient créé Al Qaïda et protégé son chef Ben Laden !!

On n'impose pas la paix à coup de bombe, dit Obama à Poutine ! Mais il semble oublier que les EU veulent imposer la démocratie à coup de bombe en Irak, ou par le biais du terrorisme en Libye et en Syrie. Une fois de plus Poutine révèle l'hypocrisie américaine.

Si Obama ment en s'abritant derrière les droits de l'homme, la démocratie, la liberté ... pour cacher les ambitions des américains; Poutine, lui, joue carte sur table pour ses ambitions. Il dit ce qu'il pense et pense ce qu'il dit. Il est plus franc et suit ce qu'il dit. Tandis que le président américain est un menteur en série, à qui on ne peut pas faire confiance, car il dit une chose et en fait une autre écrit Stephen Lendman dans son article "Poutine parle franchement, Obama dit des hypocrisies".
Cependant les deux sont dangereux parce que les deux pratiquent la voyoucratie et le terrorisme d'Etat.

Les empires coloniaux français et anglais avaient établi les actuelles frontières et crée les pays "arabes" en mettant fin à l'empire ottoman. Or beaucoup de ces pays se sont révélés souvent après leur indépendance, riches en or noir. Ce qui attise les convoitises des nouvelles puissances. Poutine et Obama vont-ils à leur tour redessiner le Moyen Orient ?
A quelle sauce seront mangées les pétromonarchies créées de toutes pièces par les anglais ?
Or on sait la haine de Poutine envers les pétromonarques qui ont fourni Ben Laden qui a mis en échec l'armée rouge en Afghanistan, grâce à sa fameuse al Qaïda qu'avait instrumentalisée les américains ! Prendra-t-il sa revanche sur les pétromonarques ?

Si les peuples victimes de l’impérialisme américain s'enthousiasment pour Vladimir Poutine, c'est qu'ils voient en lui l'unique homme qui ose déjouer leurs funestes projets. Ils ne sont pas dupes pour autant de son intervention tardive en Syrie, mais ils sont contents que quelqu'un ose défier Obama et dénoncer ses alibis d'armes chimiques, d'armes bactériologiques, et autres armes nucléaires, qui ne sont que des prétextes pour déclencher les guerres là où les intérêts stratégiques des EU l'exigent ! 

Qui le leur reprocherait ? Surement pas les européens dont les responsables politiques jouent les suivistes derrière les américains ! Mais quel choix ont-ils entre la peste et le choléra ?

Si un peuple veut vivre libre…

Il ne s'agit ni d'antiaméricanisme primaire ni d'anti-Russie primaire non plus. Ni Obama ni Poutine ne se soucient de démocratie et encore moins de droit de l'homme chez les "arabes" ! Les deux intervenant dans le monde "arabe", uniquement pour leurs propres intérêts ... comme l'ont fait d'autres puissances avant eux.

Mais alors fallait-il laisser les américains poursuivre leur mascarade de lutte contre le terrorisme qu'en sous-main ils instrumentalisent avec la complicité des traîtres pétromonarques, pour semer le chaos dans le monde "arabo-musulman" (Afghanistan, Pakistan, Irak, Soudan, Somalie, Libye, Syrie ... ) ? 

Que Poutine soit entré dans la danse, cela permet au moins au monde de voir la réalité de l'impérialisme américain qui se cache derrière des valeurs que l'Occident a bradées et qui ne dupent plus personne : droits de l'homme et démocratie.

Seuls sauvent leur pays de l'hégémonie des puissants, les peuples qui refusent l’aliénation. Et comme dit le poète tunisien Abou El Kacem Echabbi : " Si un peuple veut vivre libre, il trouvera en lui la force pour accomplir son destin " !

Rachid Barnat  

8 commentaires:

  1. Jean Pierre Ryf :

    Intéressante analyse qui met sur le même plan Obama et Poutine, les EU et la Russie deux pays qui ne voient que leurs intérêts et qui, sous de beaux discours, se soucient comme d’une guigne des droits de l’homme et de la démocratie.

    Peut être de leur affrontement naîtra la liberté des peuples de décider eux-même ce qu’ils veulent ? On peut toujours rêver.

    En tous cas tout ce qui peut empêcher les EU de se mêler de ce qui ne les regardent pas, est bon.

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2015/10/discours-du-caire.html

    RépondreSupprimer
  2. PÉRIL VERT CONTRE PÉRIL ROUGE !

    Ce sont les américains qui ont choisi le péril vert (islamisme) pour remplacer le péril rouge (communisme) leur unique cauchemar !
    Ils sont persuadés que le péril vert n'atteindra pas l'Occident et encore moins les EU.

    Or les occidentaux commencent à percevoir l'erreur de l'oncle Sam !

    Pour preuve :
    - L'afflux massif des réfugies fuyant le chaos que les américains et leurs suivistes européens ont semé dans leurs pays,
    - Sans parler de la propagation du wahhabisme grâce aux Frères musulmans qui maîtrisent parfaitement la culture et le droit des occidentaux pour les abuser !
    - Les Frères musulmans remettent en cause la laïcité et y multiplient les brèches grâces à des responsables politiques irresponsables mais sûrement cupides ! C'est eux qui ont lancé les débats sur les : piscines, cantines, hôpitaux, voiles dans les écoles et les espaces publics ... ! Ils ne s'arrêteront pas là !
    - Ce que les sociétés occidentales constatent chaque jour dans leurs espaces publics : prières de rue, multiplication des foulardées et autres burqatées ...

    " Les forteresses se prennent de l'intérieur ", telle est la politique des Frères musulmans qui découvrent la limite de la violence et du terrorisme, pour accéder au pouvoir.

    D'où le prosélytisme dans les quartiers pour le wahhabisme qui fonde leur action politique; et le harcèlement permanent de la société dont ils remettent en cause le vivre ensemble, pour imposer leur modèle sociétal importé d'Arabie !

    Les Européens entreront-ils en résistance contre ce nouveau fléau, dont jouent leurs responsables politiques à des fins purement électoralistes !

    Quant à la France, elle s'est laissée envahir par le wahhabisme grâce à ses responsables politiques "amis" des petromonarques auxquels ils ne refusent rien et surtout pas la diffusion de cette funeste obédience, qui vient supplanter l'islam de France, celui de ses anciennes colonies, qui est malékite & soufi !

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2012/11/les-derives-de-lislam-de-france.html

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2012/05/import-export-tel-que-pratique-par-les.html

    RépondreSupprimer
  3. PRÉCISIONS HISTORIQUES COMPLÉMENTAIRES

    Par Dali Benabdallah :

    Désolé Rachid mais il faut relater les faits réels pour plus d’objectivité.

    1 - Le premier choc pétrolier de 1973, en pleine guerre de Kippour, est une décision des pays arabes et de l’OPEP, à leur tête le roi saoudien Fayçal, en réaction à l’aide en armement, fournie par les Américains à Israël. Ce qui a permis à ce dernier de reprendre le Sinaï et d’écraser l’armée de Hafedh el Assad, déconcerté par l’arrêt incompréhensible des troupes égyptiennes au fameux km 105.
    Et nullement l’initiative ou même la contribution du chah d’Iran.

    Il est entendu que l’Iran ainsi que les Arabes de l’OPEP ont sauté sur l’aubaine pour multiplier leurs mannes pétrolières et certainement pas pour aider les Palestiniens. La preuve : la situation qui prévaut aujourd’hui.

    Puis Reza Pahlavi s’étant vu refusé par l’Occident, un programme nucléaire, s’est tourné vers Moscou. Ce qui a déplu aux américains en pleine guerre froide; d’où leur soutien aux mouvements opposants
    à la dictature du chah.

    Washington n’a pas soutenu Khomeiny mais ne l’a pas non plus empêché de renverser le régime.
    Et dès le départ des Pahlavi, les Américains ont été les premières victimes des Iraniens avec la prise de leur ambassade.

    2 - Non, le wahhabisme n’a pas été introduit en Afghanistan et au Pakistan par les USA. La branche des Pachtounes a créé les talibans qui pratiquent un islam aussi radical que le wahhabisme, sinon plus.

    En fait et toujours en pleine guerre froide, l’Afghanistan était proche de l’ex URSS mais s’en éloignait de plus en plus avec l’arrivée des islamistes sur la scène politique.

    L’invasion de l’Afghanistan par l’URSS athée était évidemment rejetée par le monde musulman sunnite et chiite confondus et par les Américains pour raison géostratégique ‘’traditionnelle’’.

    C’est l’Arabie Saoudite qui a financé les troupes des moujahidines, à leur tête Ben Laden; et ce sont les USA qui fournissaient les armes payées par l’Arabie.

    Dès le retrait de l’armée rouge et la fin de l’occupation de l'Afghanistan en 1989, une partie des moujahidines se transforme en talibans pour devenir Al Qaïda opposée au commandant Massoud.
    De là à matraquer que Ben Laden et la Qaïda sont une création de Washington, c’est altérer l’histoire, qui plus est contemporaine, que nous avons vécue.
    Donc ne pas conforter la conviction de la majorité arabe que tout le monde s’accorde à dire inculte.

    3 - Je m’arrête là parce que rien que le largage de la 1ére bombe atomique sur Hiroshima suivi de la 2ème sur Nagasaki, est complètement sorti du contexte.

    Juste une phrase, alors que la Seconde Guerre mondiale était quasiment terminée pour l’Allemagne nazie, l’Italie fasciste et le Japon impérialiste, grâce notamment à l’implication des USA qui pratiquaient la politique de l’isolationnisme jusqu’à l’attaque sur Pearl Harbor; les kamikazes nippons continuaient sur ordre sacré de Hiro Hito de faire subir aux Américains des pertes inutiles avant que le Japon signe la reddition totale sans aucune condition.

    Merci aux Américains, merci au plan Marshall, merci à Washington d’avoir enseigné la démocratie au Japon, à la Corée du sud et à un degré moindre la RFA, la RDA ayant été mise sous la chape de plomb de l’URSS dont le KGB a formé et sorti Vladimir Poutine ,le libérateur des peuples opprimés, me semble-t-il avoir lu.

    Quant à moi, mon aspiration de citoyen du monde, avide de libertés individuelles, reste que la démocratie occidentale, nonobstant ses défauts, reste le système bien que loin d’être parfait, le moins mauvais des régimes politiques.

    RépondreSupprimer
  4. Réponse à Dali Benabdallah :

    Merci Dali Benabdallah pour toutes ces précisions.

    Cependant, mon article se voulait une réponse à ceux qui condamnent l'intervention de Poutine en Syrie et semblent se contenter de celles d'Obama qui "peine" à mettre en échec les terroristes ... dont il se joue, et qui tourne le monde en bourrique avec le fumeux "printemps arabe".

    Je n'ai fait que survoler le reste (contextes historiques ...), pour rappeler que c'est bien l'Occident, avec à sa tête les américains, qui a permis expansion de l'islamisme (chiite & sunnite) en favorisant le péril vert pour faire barrage au péril rouge, véritable cauchemar pour les américains
    .
    Quant à Khomeini, tout le monde sait le rôle de la France (VGE) dans son arrivée au pouvoir ... avec l'accord implicite des américains.

    Pour le reste, l'Occident ayant bradé ses valeurs, je crois et je le dis dans mon article, que les peuples "arabes" ne doivent rien attendre ni d'Obama, ni de Poutine, pour les "rendre" démocrates et respectueux des droits de l'homme !

    RépondreSupprimer
  5. POUTINE BRISEUR DE RÊVES POUR LES FRÈRES MUSULMANS ?

    http://www.memri.fr/2015/10/21/lintervention-russe-brise-le-reve-neo-ottoman-de-la-turquie-en-syrie/

    RépondreSupprimer
  6. POUR LES RETARDATAIRES, PAS ENCORE AU COURANT, CET ÉDIFIANT ARTICLE ...

    Jim Dean, rédacteur en chef de Veterans today, écrit sur le site Réseau international, sous le titre : Poutine a dévoilé, les intentions de l’occident :

    « chaque chauffeur de taxi sur la planète, même dans un village perdu au fin fond de la brousse, est maintenant au courant du jeu de l’Occident avec ces faux mouvements terroristes qui sont utilisés pour créer une menace. Ensuite, pour des soi-disant raisons de sécurité, les États-Unis organisent des coups d’État afin d’amener au pouvoir un gouvernement ami ».

    Mais maintenant, ces plans ont été dévoilés car quand Poutine a parlé de ses objectifs en Syrie, il a proposé de coopérer avec l’Occident, il a dit que tous ceux qui veulent s’associer à l’effort sont les bienvenus pour lutter ensemble contre l’EI. L’expert note que tout le monde a refusé de coopérer avec Poutine, sauf pour coordonner les opérations aériennes.

    « Etant donné que la campagne est en train de devenir un succès, comme vous pouvez le constater, l’OTAN, la Turquie, ainsi que tous les pays qui parrainent le terrorisme, en sont contrariés. Il [Poutine] a attiré l’attention de tout le monde sur eux, et maintenant tout le monde sait qui utilise le terrorisme pour changer les régimes et qui est la véritable menace. »

    RépondreSupprimer
  7. POUTINE MÈNE DÉSORMAIS LA DANSE DEVANT LES AMÉRICAINS ET LEURS ALLIÉS DE L'UE !

    Il s'est fait avoir en Libye par Sarkozy et sa pseudo intervention humanitaire ... avec le résultat que l'on sait : un nouveau foyer de chaos semé par l'OTAN ... aux portes de la Tunisie, de l'Algérie et de l'Egypte ... !

    Comme il s'est fait avoir par Bush et ses prétendues preuves d'armes chimiques en Irak où il a déclenché le chaos ... sous prétexte d'y installer la démocratie, qui par contagion se répandra dans tout le monde "arabo-musulman", assurait-il cyniquement !!

    Il s'est fait avoir deux fois. Il refuse désormais de suivre les américains et leurs suivistes européens; et de tomber dans le panneau de leurs beaux sentiments de protecteurs des droits de l'homme et autres balivernes qui ne sont que prétextes pour semer le chaos dans le monde "arabe" .... pour en redessiner les frontières et mettre la main sur ses hydrocarbures !!!

    Qui le lui reprocherait ? !

    RépondreSupprimer
  8. APRES LE CHAOS EN AFGHANISTAN, EN IRAQ, PUIS EN LIBYE DU FAIT DES AMÉRICAINS + OTAN + LES BÉDOUINS D'ARABIE ... POUTINE DIT STOP AU CHAOS EN SYRIE !

    http://www.lepoint.fr/monde/poutine-felicite-assad-pour-ses-resultats-contre-le-terrorisme-21-11-2017-2173902_24.php#xtor=CS2-238

    RépondreSupprimer